Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

EN IMAGES - Gilets jaunes : climat tendu au rassemblement régional de Bar-le-Duc

samedi 12 janvier 2019 à 15:11 - Mis à jour le samedi 12 janvier 2019 à 19:20 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu Lorraine Nord

Plusieurs centaines de Gilets jaunes, venus de toute la Lorraine étaient rassemblés samedi après-midi à Bar-le-Duc. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre dès le départ du cortège. Huit personnes ont été interpellées et trois sont blessées.

Les forces de l'ordre defendent le centre-ville de Bar-le-Duc
Les forces de l'ordre defendent le centre-ville de Bar-le-Duc © Radio France - Cédric Lieto

Bar-le-Duc, France

L'acte 9 de la mobilisation des Gilets jaunes se déroulait ce samedi à Bar-le-Duc dans la Meuse, où étaient réunis plusieurs centaines de manifestants venus de toute la région lorraine.  Des Gilets jaunes qui disent ne pas être entendus par le gouvernement. 

Un cortège qui s'est élancé vers 14 heures depuis la gare. Mais après quelques centaines de mètres, les manifestants se sont dirigés vers l'hypercentre bouclé par les forces de l'ordre. 

Un coeur de ville totalement inaccessible comme le souhaitaient la préfecture de Meuse et la municipalité de Bar-le-Duc. Les forces de l'ordre tenaient les ponts qui enjambent l'Ornain. Face à l'impossibilité de passer, des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre. Aux jets de projectile en tous genres, les policiers ont répliqué avec des jets de grenade lacrymogènes notamment. 

Les Gilets Jaunes se sont alors dispersés tout autour de la zone bouclée pour tenter de rentrer avec plusieurs montées de tension. D'abord, autour du chantier de l'ancien marché couvert qui n'avait pas été sécurisé. Les manifestants ont jeté des pierre et des gravas sur les forces de l'ordre qui ont lancé des lacrymogènes. 

Autre accès de tension boulevard Raymond Poincaré où du mobilier urbain a été vandalisé. Des pavés ont été descellés et jetés sur les policiers. Des poubelles ont été incendiées et des abris bus ont été cassés. Là encore, les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes pour reprendre le terrain.

Le jeu du chat et la souris a duré toute l'après-midi pour tenter de pénétrer dans l'hypercentre. En vain. La préfecture de Meuse, dans un dernier bilan, annonce huit interpellations pour outrage et dégradations. Trois personnes ont été blessées dont un policier, victime d'un traumatisme crânien. Enfin, les occupants d'une habitation ont été évacués après un incendie survenu tout près de chez eux.