Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : Côme Dunis jugé le 3 avril pour avoir muré l'entrée du centre des impôts de Montargis

mardi 12 mars 2019 à 16:36 Par Jérémy Marillier, France Bleu Orléans et France Bleu

Côme Dunis, ancien n°2 sur la liste RIC pour les élections européennes, sera jugé le 3 avril pour dégradation de bien public avec huit autres "gilets jaunes". Le 28 novembre dernier, ils avaient érigé un mur devant l'entrée du centre des impôts de Montargis.

Côme Dunis sur la chaîne RMC Story
Côme Dunis sur la chaîne RMC Story

Montargis, France

Il est l'une des figures médiatiques du mouvement des "gilets jaunes". Le Montargois Côme Dunis fait donc partie des neuf personnes qui seront jugées le 3 avril prochain à Montargis pour dégradation de bien public. Toutes sont poursuivis pour avoir muré l'entrée du centre des impôts de la commune, le 28 novembre dernier.

"Ce symbole fort avait pour but de montrer que les citoyens en ont assez de subir le matraquage fiscal imposé par le gouvernement", a réagi Côme Dunis sur les réseaux sociaux. "Un matraquage alors que de grosses entreprises ou des actionnaires du CAC 40 ne le subissent pas".

Une opération commando

Le 28 novembre dernier, ces neufs individus n'avaient pas leurs gilets jaunes sur eux. Ils les avaient laissés au vestiaire pour ce qui ressemblait à une opération commando décidée sur le rond-point d'Amilly quelques heures plus tôt. Cette fois ils s'étaient faits plus discrets. Arrivés à bord d'un utilitaire, repéré portes ouvertes devant le bâtiment du centre des impôts de Montargis, ils portaient des cagoules, des vêtements noirs et pour certains des gants, et comptaient repartir comme ils étaient venus. Discrètement.

Quand la police est arrivée, ils avaient élevé un mur en parpaing d' 1 mètre 60 devant l'entrée des services fiscaux de Montargis, et injecté de la mousse isolante, qui se durcit, dans les deux portes de secours du bâtiment. La direction a porté plainte.

11 hommes avaient été interpellés sur place, certains avaient des traces de ciment sur leurs vêtements, ceux qui étaient restés au volant de la camionnette avaient pris la fuite. Neuf d'entre eux, dont Côme Dunis, seront donc jugés le 3 avril prochain à Montargis.