Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes dans le Gard : situation tendue sur plusieurs barrages

dimanche 2 décembre 2018 à 15:59 Par Julie Munch, France Bleu Gard Lozère

Alors que la manifestation nîmoise s'est déroulée sans affrontements samedi 1er décembre, la situation s'est tendue sur le rond-point d'Aimargues et sur d'autres blocages gardois.

Illustration gendarmerie
Illustration gendarmerie © Radio France - Guillaume Chhum

Aimargues, France

Bien qu'il s'agisse d'actes isolés, certaines situations ont dérapé sur les blocages gardois ce week-end. Samedi 1er décembre dans l'après-midi, des individus ont crevé les pneus de voitures de la gendarmerie sur le rond-point bloqué par les gilets jaunes au niveau de la N 113 à Aimargues. Dans la soirée, selon la préfecture du Gard, des bâches de camions ont été ouvertes et une personne a  même menacé un conducteur avec une arme de poing pour tenter de prendre sa marchandise.

Violences et pillages

Des altercations ont éclaté entre les chauffeurs et ces individus.  La gendarmerie s'est rendue sur les lieux pour empêcher le pillage des camions mais personne n'a pu être interpellé. Une enquête est ouverte. 

Le sous-préfet de permanence Jean-Rampon déplore ces scènes de violences et dénonce "une consommation d'alcool et parfois de stupéfiants la nuit sur ce barrage". 

Un automobiliste giflé 

Après quinze jours de mobilisation, certains automobilistes sont excédés par les blocages des gilets jaunes.  La situation a dérapé sur un barrage gardois.  "Un automobiliste a été giflé par un gilet jaune. Ses pneus ont été crevés", affirme Jean Rampon.  Le gilet jaune qui a crevé les pneus de la voiture a été interpellé par la police.