Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : des PV en pagaille dans le Tarn

-
Par , France Bleu Occitanie

Les "gilets jaunes" d'Albi ont constitué un dossier avec un avocat pour contester environ 80 amendes, la plupart dressées lors d'une opération escargot sur la rocade d'Albi le 15 décembre.

Des contraventions dressées en quelques minutes
Des contraventions dressées en quelques minutes © Radio France - Simon Cardona

Albi, France

La préfecture a comptabilisé un peu moins de 400 procès-verbaux dressés contre des "gilets jaunes", dont 250 rien qu'à Albi. Ces derniers comptent en contester au moins 80. Des amendes non payées car non justifiées d'après les manifestants.

"On s'est fait piéger" - Guillaume, "gilet jaune" à Albi

Depuis les premiers avis de contravention reçus fin décembre, les "gilets jaunes" basés à Albi ont décidé de contester les dizaines d'amendes qu'ils ont reçues le 15 décembre, lors d'une opération escargot sur la rocade. 

"Trop de gens les ont payées déjà, regrette Guillaume, installé sur l'un des ronds-points de Lescure-d'Albigeois. Ils nous ont laissé faire lors de l'opération escargot. On avait déclaré cette manifestation auprès de la police et ils nous ont escortés. Finalement, on nous a dit 'vous n'aviez pas le droit de le faire.' Résultat : cinq personnes en garde à vue, six personnes qui ont perdu le permis. On s'est fait piéger." 

Avant le début du mouvement, Guillaume avait tous ses points. Si les amendes sont confirmées, il n'aura plus de permis. Avec d'autres "gilets jaunes", il a constitué un dossier avec un avocat. On lui reproche entre autres d'avoir enlevé deux fois sa ceinture à quelques minutes d'intervalle."Ce qui est aussi problématique, c'est que c'est le même matricule qui a dressé ces procès-verbaux. Une seule personne qui, en six minutes, a dressé 80 contraventions !"

Un moyen de pression de plus d'après les manifestants

"C'est une arme indirecte, souligne Charlotte.  Les armes directes - les gaz lacrymogènes, les lanceurs de balle de défense - on les fuit pendant les manifestations. Les amendes, on les subit quinze jours après." 

Prochaine étape pour ces "gilets jaunes" et leur avocat : stopper la majoration de ces PV pour pouvoir les contester. 

Contactée, la préfecture du Tarn confirme qu'un certain nombre d'amendes ont été dressées à l'encontre des "gilets jaunes". Entre le 17 novembre et le 9 janvier : 250 contraventions ont été dressées à Albi, cinq à Castres et plus de 50 en zone gendarmerie. Essentiellement pour stationnement gênant. 32 délits ont aussi été recensés pour entrave à la circulation et dégradation de véhicule.

Choix de la station

France Bleu