Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : enquête ouverte après la blessure d'une manifestante bousculée par les forces de l'ordre

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une manifestante a été évacuée par les pompiers, blessée au crâne, samedi 16 mai après une intervention des forces de l'ordre lors d'une manifestation des gilets jaunes à Montpellier. Une enquête est ouverte pour éclaircir les circonstances qui ont mené à cette blessure.

Une manifestante a été évacuée par les pompiers, blessée à la tête durant le rassemblement des gilets jaunes organisé à Montpellie le 16 mai
Une manifestante a été évacuée par les pompiers, blessée à la tête durant le rassemblement des gilets jaunes organisé à Montpellie le 16 mai © Maxppp - Giacomo Italiano

Y a-t-il eu un dérapage policier lors de la toute première manifestation post-déconfinement à Montpellier ? Depuis ce rassemblement des gilets jaunes, interdit par la préfecture, une vidéo tourne sur les réseaux sociaux. Elle montre une manifestante au sol, blessée et en sang, place de la Comédie. Cette manifestante, atteinte à la tête, a d'abord été prise en charge par les "street-medics", puis très rapidement évacuée sur civière par les pompiers. 

Des personnes présentes à ce rassemblement accusent une charge de police d'avoir provoqué sa chute, d'autres évoquent un coup de matraque. Ce dimanche, la préfecture de l'Hérault précise qu'une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cette blessure.

Sur son compte Twitter, le Syndicat indépendant des commissaires de police a relayé une vidéo au ralenti, qui montre les derniers instants avant la chute de cette manifestante, qui semble projetée au sol par un CRS après avoir brandi un parapluie devant lui. 

Lors de ce rassemblement, interdit par la préfecture de l'Hérault, sept personnes ont été interpellées pour entrave à la circulation du tramway, participation à un attroupement malgré les sommations, et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique. En parallèle, 25 autres personnes ont été verbalisées. La préfecture de l'Hérault indique que "Le préfet a interdit par arrêtés ces manifestations, les contrevenants s'exposent donc en toute conscience à des mesures de verbalisations et d'interpellations".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu