Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : Eric Drouet devant les tribunaux

dimanche 23 décembre 2018 à 20:28 Par Elodie Rabelle, France Bleu Paris et France Bleu

Éric Drouet, l'un des initiateurs des "gilets jaunes" interpellé samedi lors de l'"Acte VI" des manifestations à Paris, sera jugé le 5 juin prochain.

Eric Drouet à Paris le 28 Novembre
Eric Drouet à Paris le 28 Novembre © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON

Paris, France

Éric Drouet, l'un des initiateurs des "gilets jaunes" interpellé samedi lors de l'"Acte VI" des manifestations à Paris, sera jugé le 5 juin prochain. 

Dans l'attente de ce procès, il est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de porter une arme, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.  Il sera jugé pour "port d'arme prohibé de catégorie D", après avoir été retrouvé porteur d'une sorte de matraque, et pour "participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations".  

Éric Drouet, 33 ans, un chauffeur routier de Melun (Seine-et-Marne), est une des voix qui pèsent dans la contestation qu'il définit lui-même comme "populaire" et "totalement apolitique".  C'est lui qui sur sa page Facebook avait appelé les "gilets jaunes" à commencer leur mobilisation parisienne de samedi à Versailles, avant de changer de destination et de les inviter à se rendre sur la butte Montmartre. 

Créée mi-octobre, la page Facebook d'Éric Drouet appelant au "blocage national contre la hausse des carburants" a été rapidement suivie par des dizaines de milliers de personnes, amorçant la mobilisation nationale du 17 novembre, l'"acte I" des "gilets jaunes".  

Dimanche soir, des "gilets jaunes de la première heure" dénoncent dans un communiqué "l'agression brutale, l'arrestation arbitraire et injustifiée dont a été victime Éric Drouet" et exigent du gouvernement "l'abandon de toutes les charges injustifiées" à son égard.  Parmi les signataires, des figures emblématiques du mouvement comme Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", Priscillia Ludosky ou Laëtitia Dewalle.