Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : la préfecture du Gard prononce de nombreuses interdictions avant un nouveau week-end de manifestations

vendredi 7 décembre 2018 à 17:46 - Mis à jour le vendredi 7 décembre 2018 à 17:54 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

Ces interdictions concernent l'alcool, les pétards et les fumigènes sur la voie publique ou encore le transport de carburant dans des jerrycans. Elles s'appliquent jusqu'à ce dimanche soir minuit.

L'arrêté préfectoral s'applique depuis ce vendredi  7 décembre midi jusqu'à ce dimanche 9 décembre minuit
L'arrêté préfectoral s'applique depuis ce vendredi 7 décembre midi jusqu'à ce dimanche 9 décembre minuit © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

La préfecture du Gard prononce de nombreuses restrictions à la veille des manifestations des gilets jaunes du week-end. L'usage de pétards et de fumigènes (artifices de divertissement) est interdit sur la voie publique, Il est également interdit de vendre, d'acheter et de transporter du carburant et des produits inflammables dans des jerrycans (récipients transportables). Interdiction aussi de transporter des bouteilles de gaz. Enfin, la vente à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique sont également interdites. Cet arrêté s'applique à partir de ce vendredi 7 décembre  jusqu'à dimanche 9 décembre à minuit. La préfecture du Gard précise que ces dispositions visent à "prévenir toute atteinte à la sécurité et à la tranquillité publiques".