Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets Jaunes : la préfecture interdit plusieurs rues de Tours à la manifestation

-
Par , France Bleu Touraine

Plusieurs rues de Tours sont interdites à la manifestation ce samedi, alors que la ville doit accueillir un rassemblement régional des Gilets Jaunes.

La rue Marceau, comme d'autres rues du centre-ville de Tours est interdite à la manifestation ce samedi. Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, c'est dans cette rue que les affrontements éclatent.
La rue Marceau, comme d'autres rues du centre-ville de Tours est interdite à la manifestation ce samedi. Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, c'est dans cette rue que les affrontements éclatent. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Tours, France

Il ne fera pas bon porter un gilet jaune dans certaines rues de Tours ce samedi. La préfecture d'Indre et Loire annonce interdire plusieurs secteurs du centre-ville à la manifestation : Tours a été désignée capitale régionale pour ce XXème acte de la mobilisation. Des manifestants d'Indre, de Sarthe, de la Vienne ou du Maine-et-Loire sont attendus. 

Les gilets jaunes ont interdiction de se rendre rue nationale, mais aussi rue Marceau (la rue du commissariat), rue de Bordeaux, de Buffon ou encore place de la préfecture.   Ils risquent jusqu'à 135 euros d'amende. "Les personnes et les attroupements contrevenant à ces dispositions seront dispersés." indique la préfète. 

La préfecture craint des violences

Alors que la mobilisation marque le pas depuis quelques semaines, avec au maximum quelques centaines de manifestants, la préfecture s'attend à ce qu'elle soit suive ce samedi. "Ce rassemblement pourrait réunir jusqu’à 1000 personnes (...) Certains manifestants expriment d’ores et déjà des intentions violentes.", expliquent les autorités dans un communiqué.  La vente et le transport de matières dangereuses, ainsi que des objets qui pourraient servir d'arme sont interdits. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu