Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

VIDÉO - Gilets jaunes : le boxeur s'explique dans une vidéo : "Oui j'ai mal réagi !"

lundi 7 janvier 2019 à 15:37 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris et France Bleu

Christophe Dettinger, l'ancien boxeur soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes samedi à Paris lors de l'acte 8 des gilets jaunes s'est présenté à la police lundi matin et a été placé en garde à vue. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, il explique avoir "mal réagi".

Christophe Dettinger, ancien boxeur, soupçonné d'avoir frappé 2 gendarmes à Paris explique avoir "mal réagi"
Christophe Dettinger, ancien boxeur, soupçonné d'avoir frappé 2 gendarmes à Paris explique avoir "mal réagi" - Capture d'Ecran

Massy, France

Le "gitan de Massy" comme il est surnommé dans le milieu de la boxe s'est présenté de lui-même aux enquêteurs de la sûreté territoriale de Paris ce lundi matin

Cet homme originaire de l'Essonne - qui était activement recherché par la police - explique son geste dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce lundi matin. Une cagnotte en ligne a également été lancée sur internet. En quelques heures, plusieurs milliers d'euros ont déjà été récoltés.    

J'ai la colère du peuple en moi" 

Dans cette vidéo, Christophe Dettinger explique être "un gilet jaune : ni d’extrême gauche, ni d’extrême droite". Il précise également avoir participé tous les samedis aux manifestations des gilets jaunes à Paris. "J'ai la colère du peuple qui est en moi", explique t-il dans cette vidéo enregistrée ce dimanche avant qu'il ne se présente aux forces de l'ordre ce lundi matin.   

J'ai mal réagi mais je me suis défendu"   

Sur les événements qui se sont déroulés ce samedi à Paris, il explique : "Oui, je me suis fait gazer avec mon ami et ma femme et à un moment, la colère est montée en moi et oui, j'ai mal réagi mais je me suis défendu". Il lance enfin un appel à continuer le combat "pacifiquement".   

Selon les informations de France Bleu Paris, Christophe Dettinger est agent territorial au sein des services techniques de la ville d'Arpajon (Essonne) depuis quelques mois. Il travaillait jusqu'en 2017 pour la ville de Massy. Il était également licencié au club de boxe du Ring de Massy jusqu'en 2013 où il est devenu double champion de France des poids lourds-léger.