Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gilets jaunes : le préfet saisit l'IGPN après la blessure d'un manifestant à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le préfet de Nouvelle-Aquitaine a saisi ce lundi la police des polices, pour éclaircir les circonstances dans lesquelles un homme a été blessé lors de la manifestation de Gilets jaunes à Bordeaux ce samedi. Il a été touché à la tête, peut-être par un tir de balle de défense.

Le manifestant à terre, rue de la Maison Daurade à Bordeaux.
Le manifestant à terre, rue de la Maison Daurade à Bordeaux. - Capture d'écran Youtube

Bordeaux, France

Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement a saisi ce lundi l'IGPN, a appris France Bleu Gironde auprès de la préfecture. La police des polices devra faire la lumière sur les circonstances dans laquelle un manifestant a été blessé ce samedi, lors du rassemblement des Gilets jaunes à Bordeaux. Atteint à la tête, l'homme, pompier volontaire à Bazas mais qui n'était pas mobilisé samedi, et défilait comme citoyen, a été opéré. Il a été placé en coma artificiel. 

Ce lundi soir, la procureure de la République de Bordeaux a confirmé, par communiqué, l'ouverture d'une enquête pénale confiée à l'IGPN "à la suite de la diffusion sur internet et certains réseaux sociaux d'une vidéo révélant qu'un manifestant a été blessé à la tête."

Plusieurs vidéos de la scène, un policier fait usage de son lanceur de balles de défense

Les premières vidéos de la scène ont circulé dès samedi soir. Nous sommes à l'angle de la rue Sainte-Catherine et de la rue de la Maison Daurade, en plein centre-ville de Bordeaux. L'Apple Store, tout proche, est reconnaissable à sa façade avec le logo "Apple". On distingue les silhouettes de plusieurs personnes, dont un homme portant un gilet jaune, emprunter la rue Maison Daurade. Quelques instants plus tard, deux policiers apparaissent à leur tour : l'un semble lancer une grenade de dés-encerclement, l'autre fait usage de son lanceur de balles de défense (LBD)

La vidéo change d'angle pour montrer un homme à terre, inanimé, le visage contre le sol. Puis, après une coupure de la vidéo, on le distingue à nouveau : il s'est relevé, saigne abondamment au niveau de la tête et est entouré des "street médics." Une autre vidéo prise depuis la Place de la Comédie, où étaient positionnés les policiers, montre la même scène : les manifestants reviennent vers la place en remontant la rue Sainte-Catherine depuis le cours Alsace-Lorraine. Les policiers avancent, s'engouffrent dans la rue, face au cortège qui s'est arrêté. On peut alors distinguer les deux policiers, dont celui usant d'un lanceur de balles de défense, tirer dans la rue de la Maison Daurade. Mais impossible de voir quel projectile atteint l'homme.

L'ordre d'empêcher un pillage de l'Apple Store

Les forces de l'ordre avaient notamment reçu la consigne d'empêcher un nouveau pillage du magasin Apple Store. Selon la préfecture, le propriétaire de l'Apple Store a appelé les forces de l'ordre et fermé son magasin, avec des clients à l'intérieur, lorsque la manifestation s'est approchée. Mais aucune des deux vidéos ne permet d'affirmer qu'une tentative de pillage a eu lieu. 

S'il était conscient après l'impact, l'homme a dû être opéré en urgence à son arrivée à l'hôpital pour une hémorragie cérébrale.  Il a été placé dans un coma artificiel. 

Choix de la station

France Bleu