Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gilets jaunes : les journalistes des Pyrénées-Orientales dénoncent des "attaques inacceptables"

jeudi 10 janvier 2019 à 16:58 Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon

Dans un communiqué, les représentants des journalistes de la presse locale dénoncent les violences subies ces dernières semaines en marge de la mobilisation des gilets jaunes. La semaine dernière, des journalistes de l’Indépendant et de France 3 ont été pris pour cible.

Les représentants des différentes rédactions des Pyrénées-Orientales réunis pour dénoncer les violences d'une partie des gilets jaunes contre la presse locale
Les représentants des différentes rédactions des Pyrénées-Orientales réunis pour dénoncer les violences d'une partie des gilets jaunes contre la presse locale © Radio France - Baptiste Guiet

Perpignan, France

Le communiqué dans son intégralité : "Depuis le 17 novembre, les journalistes de la presse écrite, audiovisuelle et numérique du Pays Catalan couvrent les manifestations et rassemblements organisés par le mouvement des Gilets Jaunes. Au fil des jours, les menaces, les attaques verbales contre les journalistes se sont multipliées. Nous pouvons accepter la critique, mais en aucun cas nous ne pouvons accepter les insultes, les intimidations, les agressions, les dégradations et vol de matériel. 

Ces attaques ont atteint un degré supplémentaire le weekend dernier : une équipe de l’Indépendant a été gravement prise à partie physiquement et leur véhicule dégradé. Une équipe de France 3 Pays Catalan a eu une partie du matériel de reportage volée. Par cette prise de parole, nous voulons adresser un message de solidarité à tous les journalistes qui samedi et dimanche étaient sur le terrain et qui ont dû faire face à cette violence. 

"Un des principes fondamentaux de la démocratie attaqué"

Nous dénonçons donc ces comportements inacceptables d’une minorité violente qui profite du mouvement des gilets jaunes pour empêcher les journalistes de travailler librement. Ces attaques sont une entrave au métier du journalisme. La liberté du travail des journalistes et les principes déontologiques fondant l’exercice de notre profession ne sont pas négociables. Alors qu’un vent mauvais souffle sur la liberté de la presse, nous en appelons à un sursaut citoyen dans les rangs du mouvement des Gilets jaunes. 

Lorsque la liberté de la presse est attaquée, c’est un des principes fondamentaux de la démocratie qu’on attaque et qui doit être défendu par tous." 

Signataires du communiqué au nom des journalistes : Léo Ardourel - 100% (Radio), Philippe Becker - La Semaine du Roussillon (presse écrite), Laura Bertran - Radio Arrels (radio associative), Céline Llambrich - déléguée syndical à France 3 Pays Catalan, Cyrille Manière - délégué du personnel France Bleu Roussillon, Julien Marion - délégué du personnel à L’Indépendant, Maïté Torres - site Made in Perpignan et Club de la Presse.