Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

"Gilets jaunes" : manifestation interdite à Saint-Etienne et Cité du Design bouclée

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire

La Préfecture de la Loire a présenté ce matin les mesures de sécurité prévues pour encadrer le rassemblement régional des "gilets jaunes" ce samedi.

Le Préfet Evence Richard a présenté les mesures de sécurité autour de la manifestation des Gilets Jaunes.
Le Préfet Evence Richard a présenté les mesures de sécurité autour de la manifestation des Gilets Jaunes. © Radio France - YR

Saint-Étienne, France

Le dispositif de sécurité prévu par la Préfecture de la Loire pour encadrer la manifestation régionale des "gilets jaunes" de samedi, à Saint-Étienne a été détaillé par Evence Richard. 1500 manifestants sont attendus. La préfecture attend distinctement trois mouvements samedi. C'est un 20e round des "gilets jaunes" mais avec une amplification  régionale et des manifestants qui ne seront pas seulement ligériens*.

La seconde manifestation sera plus altermondialiste : contre l’extension de la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette mais qui pourrait inclure une protestation contre le chantier Steel. La troisième manifestation, contre les fabricants d’armes utilisées par la police, vise plus spécifiquement l’armurier Verney Carron. Pour la première fois, un arrêté va interdire de manifester dans l'hypercentre de la ville mais également sur la zone de la Biennale du Design jusqu'au fabriquant d'armes Verney-Carron.

Cet arrêté préfectoral d'interdiction des manifestions aura plusieurs conséquences. 

La Biennale du Design, par obligation, fera relâche toute la journée du samedi puisque sur demande du Préfet, la Cité Design n'ouvrira pas ses portes. D'ailleurs, le Préfet de la Loire n'exclut pas que la mobilisation se poursuive sur la journée du dimanche. 

Enfin, côté maintien de l'ordre, toute personne qui manifestera ce samedi 30 mars sera dans l’illégalité. La police et la gendarmerie vont  donc pouvoir faire des contrôles plus poussés en amont pour découvrir d’éventuels casseurs. Le revers de la médaille, c’est aussi que ces deux périmètres stricts de sécurité risquent de générer des zones d’affrontement entre les manifestants et les policiers.  

Sur la mobilisation policière, le préfet Evence Richard est resté très discret mais explique que les forces de l’ordre seront en ordre de bataille... Le mot n’est pas choisi au hasard.

La municipalité de Saint-Etienne ferme plusieurs sites ce samedi

Autre conséquence de cet acte 20 des gilets jaunes, la Ville de Saint-Etienne décide, pendant les manifestations, de fermer plusieurs sites pouvant accueillir du public. Outre le site Manufacture de la cité du design (qui accueille la biennale), seront aussi fermés ce 30 mars :

  • les musées d'Art et d'industrie, de la Mine, d'Art moderne et contemporain
  • les médiathèques municipales
  • l'Office de commerce et la maison du projet

L'Hôtel de ville sera également fermé au public. Conséquence : les mariages qui étaient prévus à l’Hôtel de Ville seront transférés à la mairie annexe de Terrenoire. Idem en ce qui concerne la permanence assurée pour le dernier jour des inscriptions sur les listes électorales en vue des élections européennes.

La municipalité stéphanoise précise également que "le mobilier urbain a été, autant que possible, sécurisé et la collecte des poubelles renforcée pour que les bacs ne restent pas sur l'espace public."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu