Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : nouvelles peines de prison ferme à Nancy

mardi 27 novembre 2018 à 8:35 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine

Deux hommes ont été condamnés à des peines de 4 et 6 mois de prison ferme lundi 26 novembre à Nancy dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Ils ont été jugés en comparution immédiate.

Cinq personnes ont été jugées ce lundi en comparution immédiate à Nancy
Cinq personnes ont été jugées ce lundi en comparution immédiate à Nancy © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

Six mois de prison ferme : condamnation prononcée ce lundi en comparution immédiate à Nancy à l'encontre d'un homme interpellé samedi dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Il a été reconnu coupable d'avoir lancé des projectiles sur les forces de l'ordre au rond-point de la ZAC de Frouard.

Pour des jets de cailloux sur les forces de l'ordre sur le point de rassemblement à la ZAC de la Porte Verte à Essey-lès-Nancy, un manifestant a écopé, lui, de quatre mois de prison ferme.  

Selon le parquet de Nancy, 19 personnes ont été placées en garde à vue après les mobilisation du 24 novembre en Meurthe-et-Moselle. Une peine de 4 mois d'emprisonnement avec sursis a également été prononcée. La justice a ordonné des stages de citoyenneté ou renvoyé des dossiers. D'autres personnes sont convoquées ultérieurement. Deux affaires ont été classées sans suite.

La semaine dernière, 22 personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre du mouvement des gilets jaunes en Meurthe-et-Moselle, dont 4 automobilistes. 5 condamnations ont été prononcées, l'une à deux mois de prison ferme.