Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Gilets jaunes : relaxe pour les quatre manifestants jugés après les violences de samedi à Amiens

Les quatre jeunes hommes jugés ce lundi en comparution immédiate après les violences de samedi lors de la mobilisation des gilets jaunes à Amiens, sont relaxés. Leurs avocats ont fait valoir la nullité de la procédure.

Les avocats des quatre jeunes hommes ont plaidé la nullité dans les dossiers des quatre jeunes hommes
Les avocats des quatre jeunes hommes ont plaidé la nullité dans les dossiers des quatre jeunes hommes © Radio France - CGN

Les quatre personnes jugées en comparution immédiate au tribunal correctionnel d'Amiens ce lundi après-midi après les violences de samedi à Amiens lors de la mobilisation des gilets jaunes, sont relaxés. Leurs avocats ont fait valoir la nullité des procédure. Pour deux d'entre eux l'horaire sur les procès verbaux ne correspond pas à celui des interpellations. Un procès-verbal par exemple a été rédigé vers 9h30 alors que l'interpellation a eu lieu deux heures plus tard. Pour deux des quatre jeunes hommes jugés ce lundi, il n'y a pas eu de procès-verbal rédigé.

Publicité
Logo France Bleu

Sur les quatre jeunes hommes d'une vingtaine d'années, un seul est un gilet jaune. Il a expliqué être mobilisé à Feuquières-en-Vimeu depuis le début du mouvement, "sans jamais avoir eu de problème avec les forces de l'ordre". Il considère donc que son arrestation est "injuste". Les trois autres, qui ont entre 20 et 21 ans, expliquent ne pas être gilets jaunes et avoir "simplement été présents quand c'est parti en cacahuète__". Ils ont "suivi le mouvement", précise leur avocat. L'un d'entre eux avoue avoir "jeté une ou deux pierre". 

La marie d'Amiens, qui avait demandé à se constituer partie civile dans le dossier des trois hommes interpellés en centre-ville samedi, voit sa demande déboutée en raison des relaxes. 

Après les dégradations commises en marge de la journée de mobilisation des gilets jaunes samedi à Amiens , les quatre jeunes hommes d'une vingtaine d'années, étaient poursuivis pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et selon les cas pour dégradations et / ou participation à une manifestation à visage couvert. 

Un mineur de 17 ans sera convoqué plus tard devant le juge pour enfants. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu