Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : un premier week-end de décembre catastrophique pour les commerçants du Family Village à Limoges

dimanche 2 décembre 2018 à 17:37 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

Ce premier week-end d'ouverture avant noël doit permettre aux commerçants de faire le plein mais au Family Village, malgré l'intervention des forces de l'ordre ce samedi, c'est un week-end catastrophique pour les commerçants.

Pour ce premier dimanche d'ouverture avant noël, le parking du Family Village est loin de l'affluence habituelle et certains magasins ont préféré ne pas ouvrir leurs portes.
Pour ce premier dimanche d'ouverture avant noël, le parking du Family Village est loin de l'affluence habituelle et certains magasins ont préféré ne pas ouvrir leurs portes. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limoges, France

Des salariés au chômage technique, des chiffres d'affaires en baisse de - 50% voire - 70% , ce premier week-end d'ouverture avant noël est catastrophique au Family Village dans la zone nord de Limoges. Pour ce premier dimanche d'ouverture exceptionnelle, le parking semblait bien clairsemé, la faute à la présence des Gilets Jaunes et au très long blocage du secteur. Malgré l'intervention ce samedi des forces de l'ordre, les clients ne sont pas encore au rendez-vous. 

Chute vertigineuse des chiffres d'affaires 

_"_C'est désert" constate Véronique, cliente d'un magasin d'arts de la table, elle commente "Entre l'électricité, les charges je me demande si ouvrir ce dimanche va être bien rentable pour les commerçants". 

C'est aussi la question que se pose Laurent, qui dirige le magasin. "C'est pas mirobolant. Ce dimanche, _comparé à celui de l'an dernier, on a fait trois fois moins de chiffres d'affaires_. C'est aussi le cas pour ce samedi, même si les forces de l'ordre sont venues débloquer la situation en fin de matinée". Pourtant ce dimanche et les prochains sont cruciaux pour son magasin à moins d'un mois des fêtes de noël. Comme Laurent, beaucoup de commerçants observent, inquiets, les rares voitures présentes sur le parking.

Entre manque de confiance et manque d'informations

Véronique y voit la peur des gens de se retrouver à nouveau bloqués. Le constat est partagé par Laurent qui va plus loin. "Il y a une désinformation sur le fait que le Family Village serait constamment bloqué. C'est faux ! On a des interventions régulières de la force publique et certes il y a encore quelques gilets jaunes mais ils ne bloquent pas la circulation". 

On est pas dans l'esprit de noël du tout pour l'instant - Laurent, commerçant

Pour ce commerçant il y a aussi, peut être, une forme de psychose vis à vis des violences commises à Paris et la seule solution à ses yeux est de restaurer la confiance des clients. Cela peut prendre du temps, et il constate la voix un peu cassée "On est pas dans l'esprit de noël du tout pour l'instant" 

Certains clients justement n'ont pas baissé les bras ce dimanche et sont venus malgré tout commencer leurs achats de noël comme Isabelle et sa fille _"On est venue à cause de la pluie, mais surtout pour aider ces commerces qui ont été bloqués pendant un moment  à se relancer, à redémarrer"_

Les Gilets Jaunes étaient toujours présents sur le rond-point de Grossereix ce dimanche sans pour autant perturber la circulation. - Radio France
Les Gilets Jaunes étaient toujours présents sur le rond-point de Grossereix ce dimanche sans pour autant perturber la circulation. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Mais si les commerçants ouverts ce dimanche apprécient le passage des acheteurs les plus téméraires certains constatent la chute de leur chiffres d'affaires, tandis que d'autres sont contraints de mettre leurs salariés au chômage technique. Plusieurs enseignes sont restés fermées ce dimanche et n'ouvriront que les week-end à venir. Quelques gilets jaunes, restaient présents ce dimanche sur le rond-point de Grossereix où ils filtraient légèrement la circulation.