Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : Un proche d'Eric Drouet blessé à Paris ?

-
Par , France Bleu Paris

L'IGPN est saisie pour enquêter sur la blessure sérieuse d'un manifestant ce samedi à Paris. Il s'agirait d'un des organisateurs, proche d'Eric Drouet, blessé à l’œil.

Jérôme Rodrigues, un des organisateurs des manifestations de gilets jaunes à Paris est évacué par les pompiers.
Jérôme Rodrigues, un des organisateurs des manifestations de gilets jaunes à Paris est évacué par les pompiers. © AFP - ZAKARIA ABDELKAFI

Paris, France

La préfecture de police de Paris a saisi l’IGPN, la police des polices, ce samedi soir, après qu’un gilet jaune a été blessé place de la Bastille, en marge de la 11e journée de mobilisation des gilets jaunes dans la capitale. C'est la préfecture de police de Paris elle-même qui le confirme sur Twitter.  "Le préfet en accord avec le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et le secrétaire d’Etat Laurent Nuñez saisit l'IGPN afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue", peut-on lire.

Mais la préfecture de police de Paris ne précise pas l'identité de la personne blessée. Il s'agirait pourtant de Jérôme Rodrigues, un des organisateurs d'une des quatre manifestations autorisées, ce samedi à Paris. C'est aussi un proche d'Eric Drouet, figure du mouvement des gilets jaunes. Plusieurs photos le montre, un bandage ensanglanté sur l’œil.

4.000 manifestants à Paris, des tensions place de la Bastille

À Paris, la préfecture a compté 4.000 manifestants. Des échauffourées ont éclaté, vers 16h, place de la Bastille. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et d'un canon à eau pour repousser des manifestants qui leur jetaient des projectiles et s'appropriaient du matériel de chantier dans la rue Saint-Antoine, à proximité de la place de la Bastille. Toujours selon les autorités, 42 manifestants ont été interpellés dans la capitale.