Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : deux morts dans un accident d'hélicoptère à Lussac

jeudi 5 avril 2018 à 11:06 - Mis à jour le jeudi 5 avril 2018 à 19:35 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde, France Bleu Périgord et France Bleu

Un hélicoptère s'est écrasé vers 10h ce jeudi matin, dans les vignes de Lussac, dans le Libournais. Les deux occupants de l'appareil sont décédés sur le coup. Les faits se sont déroulés non loin de l'aérodrome de Libourne - Les Artigues-de-Lussac.

L'avion s'est écrasé dans les vignes, au lieu-dit Malidure, à environ 2 km de l'aérodrome.
L'avion s'est écrasé dans les vignes, au lieu-dit Malidure, à environ 2 km de l'aérodrome. - Google Map (copie d'écran)

Lussac, France

Les deux victimes étaient expérimentées. Le pilote, âgé de 59 ans, était propriétaire d'une entreprise d'avions de tourisme, et assurait régulièrement des baptêmes de l'air pour des clients, au-dessus des vignes du Libournais et de Saint-Emilion. Son passager, âgé de 66 ans, était l'un de ses élèves qui étudiait en vue de passer une certification. 

Quelques minutes après avoir décollé de l'aérodrome de Libourne - Les-Artigues-de-Lussac, l’hélicoptère s'écrase, à peine deux kilomètres plus loin, dans les vignes, au lieu-dit Malydure, non loin du château du même nom. Les deux occupants sont tués par le choc, avant que l'hélicoptère ne s'embrase, nécessitant l'intervention d'une vingtaine de pompiers. 

Une enquête a été confiée au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) de la Direction générale de la Sécurité de l'aviation civile (DGAC). Elle devra déterminer les causes du crash. Mais un problème technique, comme une panne de moteur, est l’hypothèse privilégiée. 

  - Visactu
© Visactu -

Probablement pas une erreur humaine, pour le maire des Artigues-de-Lussac

La réaction de Jean-Pierre Quet, le maire des Artigues-de-Lussac.