Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gironde : la délinquance en nette hausse en 2019

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde

La préfecture de Gironde a dévoilé ce mercredi matin à Bordeaux les chiffres de la délinquance dans le département. Avec une augmentation très nette des atteintes aux biens, aux personnes et des agressions sexuelles.

Les atteintes aux biens ont augmenté de 8% en 2019
Les atteintes aux biens ont augmenté de 8% en 2019 © Maxppp - Maxppp

C'est à peu près le seul motif de satisfaction des chiffres de la délinquance dévoilés ce mercredi à Bordeaux par la préfète Fabienne Buccio : les homicides ont baissé l'année dernière dans notre département avec 20 cas recensés ( contre 24 en 2018). Pour les reste, la délinquance générale a elle "nettement augmenté" dit la préfète elle-même avec des chiffres qui parlent d'eux-mêmes:

  • + 8% pour les atteintes aux biens (vol, vandalisme, cambriolages...)
  • + 9% pour les atteintes volontaires à l'intégrité physique (violences volontaires et involontaires, menaces...)
  • + 16%  pour les agressions sexuelles (contre 12% au niveau national)

Selon la préfecture, ces augmentations sont logiques vu l'augmentation de la population girondine. Autre analyse de la préfecture : l'augmenation du nombre de MNA violents, les mineurs non accompagnés. Selon Fabienne Buccio, dans le seul quartier de la rue Lafaurie-Monbadon à Bordeaux, les vols avaient augmenté de 400% avant l'évacuation du squat de l'ancien Hôtel Balzac. Une cellule d’enquête spécifique a été mise en place à la rentrée, et en 4 mois 35 MNA ont été incarcérés.

La préfète Fabienne Buccio répond aux questions de Laëtitia Heuveline

Choix de la station

À venir dansDanssecondess