Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : la délinquance se déplace en zone rurale

mercredi 31 janvier 2018 à 17:36 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Selon les données fournies par le préfet de Gironde, la délinquance a été "contenue" en 2017 dans le département, mais le nombre d'atteintes aux personnes et de cambriolages ont progressé en zone gendarmerie. Le nombre de morts sur les routes a par ailleurs baissé l'an dernier.

Lors de la cérémonie des voeux du préfet de Gironde aux forces de l'ordre
Lors de la cérémonie des voeux du préfet de Gironde aux forces de l'ordre © Radio France - Pierre-Marie Gros

Bordeaux, France

La ville et la campagne ne sont pas loties à la même enseigne en matière de délinquance : c'est ce qui ressort des données dévoilées ce mercredi après-midi par le préfet de Gironde, lors de ses voeux aux forces de l'ordre. Didier Lallement parle de délinquance "contenue" en 2017, malgré la forte croissance démographique. Mais ces  statistiques cachent de fortes disparités entre les zones urbaines et les zones rurales. 

Les violences aux personnes  ont par exemple augmenté l'an dernier de 7% en zone gendarmerie (+31% pour les violences physiques crapuleuses) alors qu'elles sont en baisse de 1,65% en zone police. Même chose pour les cambriolages, en hausse de 17% en zone gendarmerie, alors qu'ils diminuent de  1,3% dans les grandes villes de Gironde , soit une augmentation sur l'ensemble du département de 8,9%.

La délinquance en zone rurale augmente partout, et pas seulement en Gironde.  Le plan anti-cambriolages que nous avons lancé l'an dernier sur Bordeaux a porté ses fruits, reste maintenant à mettre en place ce dispositif sur l'ensemble du département. — Didier Lallement, préfet de Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde 

"Juguler le nombre de cambriolages en zone gendarmerie comme nous l'avons fait sur Bordeaux" Didier Lallement, préfet de la Gironde

Point positif malgré tout pour le préfet : le nombre d'enquêtes lancées dans tout le département par les policiers et les gendarmes a augmenté de 8 et demi % l'an dernier , et le nombre d'affaires élucidées de 6%. 

Côté sécurité routière, le nombre de victimes est en net recul,  se félicite le préfet de Gironde : 73 morts sont malgré tout à déplorer  sur les routes de notre département, soit neuf de moins qu'en 2016. Le nombre d'accidents est lui aussi en forte baisse : 448 l'an dernier, soit 26% de moins que l'année précédente. 

Nous allons poursuivre dans ce sens en 2018, d'abord en réduisant la vitesse à 80 km/h , et puis en augmentant le nombre de radars mobiles. Il s'agit de déjouer les parades mises en place par les "mauvais conducteurs", qui grâce à leurs portables, savent où sont les radars fixes, ralentissent, puis ré-accélérent ensuite". — Didier Lallement 

" Pour faire baisser le nombre de morts sur les routes, la réduction de la vitesse est la seule solution " Didier Lallement, le préfet de Gironde

A noter, toujours d'après ces chiffres, que malgré le retentissement médiatique de l'affaire Weinstein en fin d'année, le nombre de plaintes pour viols et agressions sexuelles est resté stable en 2017 en Gironde.