Faits divers – Justice

Gironde : les collectivités au chevet des communes inondées

Par Sophie Dupuy, France Bleu Gironde mardi 29 juillet 2014 à 20:53

Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de Gironde soutient le maire de Paillet, Jérôme Gauthier.
Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de Gironde soutient le maire de Paillet, Jérôme Gauthier. © Radio France - Sophie Dupuy

Après le mouvement de solidarité des particuliers, c'est au tour des collectivités de se mobiliser pour les trois communes touchées par le violent orage de vendredi. Le Conseil général et la CUB ont annoncé toute une série de mesures. L'État apporte lui aussi son soutien.

À Paillet, après quatre jours de travail, les bénévoles sont épuisés. Depuis vendredi et le violent orage qui a provoqué d'importantes inondations dans le village, ils travaillent sans relâche pour nettoyer les maisons et les rues. Un grand mouvement de solidarité s'est mis en place mais c'est maintenant au tour des collectivités et des services de l'Etat de prendre le relai .

La Communauté urbaine de Bordeaux a décidé d'apporter son soutien aux communes de Langoiran et de Paillet. La CUB envoie une dizaine d'agents communautaires, cinq camions et deux pelles pour participer au nettoyage de la voirie.

Une première enveloppe de 200.000 euros 

Philippe Madrelle, le président du Conseil général de Gironde a passé la matinée de mardi à Paillet pour prendre conscience de l'ampleur des dégâts. Il a ensuite présenté un dispostif d'aide exceptionnel .

Une enveloppe de 200.000 euros a été débloquée en urgence pour les trois communes les plus touchées par l'orage : Paillet bien sur, mais aussi Langoiran et Lestiac. Pour Philippe Madrelle, il était nécessaire de "réagir très vite ".

Pour Philippe Madrelle, président du Conseil général de Gironde, "on ne peut pas rester insensible à la détresse des gens".

Au delà de cette enveloppe, Philippe Madrelle précise que "tous les dossiers qui seront présentés par les communes ou par la communauté de communes seront pris en charge par le Conseil général avec bienveillance et efficacité ".

Philippe Madrelle, le président du Conseil général de Gironde, interpellé par un habitant sinistré de Paillet. - Radio France
Philippe Madrelle, le président du Conseil général de Gironde, interpellé par un habitant sinistré de Paillet. © Radio France - Sophie Dupuy

Le Conseil général vient également en aide aux sinistrés. Des assistantes sociales de tout le département sont présentes cette semaine, elles assurent une permanence à la bibliothèque de Paillet. Les dossiers seront traités ce jeudi, les premiers chèques arriveront dès vendredi

"Une aide espérée et attendue." — Jérôme Gauthier, le maire de Paillet

Les maires des trois communes peuvent un peu respirer, ils comptaient sur l'aide du Conseil Général. Pour Jérôme Gauthier, le maire de Paillet, cette aide financière était "espérée et attendue " : "J'y vois maintenant un peu plus clair. "

Jérôme Gauthier, le maire de Paillet, très "heureux de l'aide du Conseil général".

Le maire de Paillet attend maintenant avec impatience la reconnaissance de catastrophe naturelle . Le sous-préfet de Langon Frédéric Carre était lui aussi à Paillet ce mardi. Il a promis que tous les dossiers seraient déposés au plus tard mercredi puis transférés au ministère de l'Intérieur. Frédéric Carre reconnait que la procédure "prendra un peu de temps, sûrement plusieurs semaines ".

Pour Frédéric Carre, sous-préfet de Langon, la procédure de reconnaissance de catastrophe naturelle va prendre du temps.

La prefecture recherche également des solutions de relogement pour 17 familles. Le sous-préfet de Langon indique par ailleurs que la Croix Rouge et l'association départementale de protection civile seront de retour à Paillet au plus tard mercredi matin.

À LIRE AUSSIAprès la catastrophe, la solidarité s'organise à Paillet ► En photos : les orages ont fait des dégâts en Gironde ce vendredi