Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : six mois de prison avec sursis pour le chauffeur à l'origine de l'accident de train de Toulenne

vendredi 2 février 2018 à 18:15 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Le 21 octobre 2015, un TER déraille à Toulenne dans le sud de la Gironde après avoir un heurté un poids-lourd bloqué à un passage à niveau. Fautif, le chauffeur du camion a été condamné ce vendredi par le tribunal correctionnel de Bordeaux.

L'accident de Toulenne en octobre 2015.
L'accident de Toulenne en octobre 2015. - © Maxppp

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné ce vendredi un chauffeur routier polonais à 6 mois de prison avec sursis et interdiction de conduire sur le territoire français pendant un an.  Il a été reconnu coupable de blessures et destructions involontaires  pour avoir provoqué un accident au passage à niveau de Toulenne, dans le Langonnais, le  21 octobre  2015. Son camion coincé sur la voie avait été percuté par un TER sur la ligne Bordeaux/Agen. L'accident n'avait fait que  15 blessés légers. 

Le chauffeur s'en était sorti miraculeusement

Cinq des blessés se sont portés parties civiles, dont le conducteur du train qui  se souviendra toute sa vie de la vision de ce camion en travers de la voie, alors qu'il sortait d'un virage et qu'il roulait à 140 km/heure. Juste le temps d'actionner le dispositif d'urgence, c'est le choc. Le train s'arrête 316 mètres plus loin. Il a déraillé mais miraculeusement la motrice et les wagons restent debout. A l'intérieur du TER, une soixantaine de passagers. 14 sont blessés mais sans gravité. Le chauffeur du camion s'en  sort miraculeusement. Seule sa remorque reste coincée sur la voie. Si sa culpabilité a été reconnue, c'est qu'il n'aurait jamais dû vouloir faire demi tour à cet endroit, à un  passage à niveau.  En manœuvrant son camion en marche arrière, il n'a pas pris conscience des signaux sonores et lumineux qui se déclenchaient au même moment, signalant l'arrivée d'un train. Les barrières se sont abaissées à la charnière de sa cabine et de la remorque. Il était piégé. Le tribunal, en le condamnant à une peine de prison avec sursis, a sanctionné l'imprudence dont il a fait preuve a et reconnu le préjudice moral subi par les parties civiles. Tout en soulignant que ce jour là, à Toulenne, le pire a été évité...