Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : un chauffard en prison après avoir percuté une voiture de gendarmerie

lundi 6 novembre 2017 à 18:19 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu

Le chauffard interpellé samedi soir aux Peintures, près de Coutras, a été placé en détention provisoire, en attendant sa comparution le mois prochain devant la justice. Il roulait sans permis, il a voulu échapper au contrôle des gendarmes et est allé heurter leur voiture.

Gendarmes en opération - illustration -
Gendarmes en opération - illustration - © Radio France - Nathalie De Kayser

Les Peintures, France

Le chauffard interpellé samedi soir aux Peintures , près de Coutras, après avoir percuté une voiture de la gendarmerie et multiplié les infractions,, dort en prison. Il a été placé en détention provisoire , en attendant sa comparution devant le tribunal correctionnel de Libourne le 12 décembre prochain.

Samedi soir vers 22h30, les gendarmes de la brigade de Coutras ont d'abord remarqué le comportement suspect d'un automobiliste, qui roulait très vite, sur la voie de gauche, sur la départementale en direction de Coutras. Les militaires ont essayé de l'intercepter, mais le conducteur est allé percuter la voiture de gendarmerie, côté passager , avant de prendre la fuite. Les deux portières du véhicule ont été endommagés, mais heureusement, il n'y a pas eu de blessé.

Sans permis, positif à l'alcool et aux stupéfiants

Les forces de l'ordre ont alors appelé en renfort leurs collègues du peloton autoroutier d'Abzac pour finalement intercepter le chauffard . Or, il se trouve que cet homme de 39 ans roulait sans permis, qui lui avait déjà été retiré, et en plus, sous l'emprise de l'alcool et des stupéfiants. Il a dû être placé quelques heures en cellule de dégrisement avant d'être mis en garde à vue.

Jugé ce lundi en comparution immédiate par le tribunal de Libourne, le conducteur a donc préféré préparer sa défense en prison plutôt que d'être jugé dans la foulée.