Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gironde : un homme reconnaît avoir étranglé sa propre mère

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
Talence, France

Un homme de 61 ans, habitant Talence, près de Bordeaux, a reconnu avoir tué sa mère octogénaire en l'étranglant. Il a été mis en examen samedi et écroué. Il doit désormais subir des expertises psychiatriques.

L'homme âgé de 61 ans est mis en examen et placé en détention
L'homme âgé de 61 ans est mis en examen et placé en détention © Radio France - Oanna Favenec

Tous les jours de la semaine, une auxiliaire de vie se rend à Talence, près de Bordeaux, au domicile d'une femme âgée d'environ 80 ans. Mais mercredi, elle sonne à la porte, personne ne vient ouvrir. Alors cette aide à domicile prévient les secours qui découvrent le corps sans vie de l'octogénaire. L'autopsie révèlera qu'elle est morte étranglée à mains nues.

Troubles psychologiques

Rapidement, les enquêteurs se mettent à la recherche du fils de la victime, un homme âgé de 61 ans qui vit avec elle et a disparu. Il est interpellé 48 heures plus tard. En garde à vue, il reconnaît très vite les faits mais son attitude trouble les enquêteurs. L'homme, qui a souffert par le passé de troubles psychologiques, semble n'exprimer aucun regret, ne pas réaliser la gravité de son geste.

L'homme a été mis en examen samedi pour "homicide volontaire aggravé" et écroué. La suite de l'enquête, ce sont donc d'abord des expertises psychiatriques pour savoir dans quelle mesure cet homme peut être considéré responsable pénalement. Mais aussi une enquête de personnalité pour connaître les relations entre la victime et son meurtrier présumé. En attendant le sexagénaire est maintenu en détention.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess