Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : la femme soupçonnée d’avoir tué son nouveau-né à Saint Macaire, près de Langon, placée en détention

vendredi 6 avril 2018 à 6:47 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde et France Bleu

Une femme de 37 ans a été mise en examen jeudi pour avoir étouffé le bébé qu’elle venait de mettre au monde le week-end dernier, chez elle, à Saint Macaire. Selon les gendarmes chargés de l'enquête, il s'agirait d'un déni de grossesse. Elle a été placée en détention provisoire jeudi soir.

gendarmerie - illustration -
gendarmerie - illustration - © Maxppp -

Saint-Macaire, France

Une femme de 37 ans a été présentée ce jeudi matin au Parquet de Bordeaux, et mise en examen pour homicide volontaire sur mineure de moins de 15 ans, nous apprend ce vendredi matin le journal « Sud-Ouest ». Elle est soupçonnée d’avoir tué l’enfant dont elle venait d’accoucher à son domicile à Saint-Macaire, près de Langon. 

C’est son compagnon qui a donné l’alerte dimanche, après avoir retrouvé le corps du nourrisson, dans le panier à linge, au milieu de serviettes ensanglantées. La mère, secourue par les pompiers, a été conduite à l’hôpital de Langon, où elle a ensuite été placée en garde à vue. 

Son compagnon ignorait sa grossesse 

Le couple, sans enfant, vivait dans un appartement d’une résidence du centre du village, et c’est là que la mère aurait accouché seule. Selon les premiers éléments de l’enquête, le bébé, une petite fille, serait née viable, à terme, et serait morte par asphyxie. Il s’agirait d’un déni de grossesse. 

Le compagnon, entendu par les gendarmes, aurait expliqué ne pas avoir vu que sa compagne était enceinte.  Le corps du bébé doit être autopsié, et des analyses toxicologiques sont en cours. 

La mère a été placée jeudi soir en détention provisoire, comme l'avait requis le parquet de Bordeaux.