Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : un sans abri écroué pour le viol d'une octogénaire à Cadillac

samedi 10 mars 2018 à 11:13 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 à 10:22 Par Olivia Chandioux et Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Un homme de 57 ans, sans domicile fixe, a été mis en examen et écroué pour avoir violé une octogénaire, dans une rue de Cadillac, dans la nuit de lundi à mardi. Il a été confondu par les caméras de surveillance.

 La victime a été violée alors qu'elle rentrait chez elle à Cadillac après une soirée chez une amie.
La victime a été violée alors qu'elle rentrait chez elle à Cadillac après une soirée chez une amie. © Maxppp - /

Cadillac, France

Une femme de 81 ans a été agressée à Cadillac dans la nuit de lundi à mardi. La victime a été violée dans la rue alors qu'elle rentrait chez elle après une soirée chez une amie. L'agresseur, un homme de 57 ans sans domicile fixe, a pris la fuite à l'arrivée des voisins alerté par les cris de la vieille dame. Confondus par les témoignages, et les caméras de surveillance, les gendarmes sont allés interpeller l'individu jeudi matin au Pian sur Garonne.

L'homme a alors foncé avec sa voiture sur deux véhicules des militaires avant d'être arrêté. 

Placé en garde à vue, il a été déféré au parquet de Bordeaux samedi, mis en examen pour "viol aggravé par la vulnérabilité de la victime",  et placé en détention à la maison d'arrêt de Gradignan. 

"L'intéressé est connu de la justice, mais ne faisait pas l'objet d'un suivi judiciaire au moment des faits", a indiqué le parquet de Bordeaux