Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Gironde : vaste opération de gendarmerie contre une entreprise de métallurgie du Blayais

mardi 28 novembre 2017 à 16:25 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

L'entreprise de métallurgie, était basée à Saint-Caprais-de-Blaye, dans le Nord du département depuis une dizaine d'années. Elle engendrait des nuisances dont les habitants se plaignaient régulièrement. Les gendarmes sont intervenus ce lundi, avec une vingtaine de véhicules et un hélicoptère.

La gendarmerie a mené cette vaste opération.
La gendarmerie a mené cette vaste opération. © Maxppp - Illustration / Maxppp

Saint-Caprais-de-Blaye, France

Spécialisée dans la réparation de remorques de poids-lourds, l'entreprise occasionnait des nuisances olfactives et sonores depuis un certains temps sur la commune. Et, malgré plusieurs sollicitations de la mairie, la situation n'aurait pas évolué. Des questions se posaient également sur l'emploi de ses salariés. L'intervention de la gendarmerie devrait d'ailleurs déboucher sur des poursuites pénales, notamment pour travail illégal. Deux personnes, dont le chef d'entreprise ont été placées en garde à vue, puis relâchées, en attendant d’éventuelles mises en examen.

Pour le maire de St-Caprais de Blaye, l'ex-député Philippe Plisson, il était simplement impossible de laisser cette entreprise poursuivre son activité dans ces conditions. C'est lui qui a alerté la gendarmerie. "Il y avait une dizaine de familles qui vivaient en continu sur le site de l'entreprise dans des bungalows, faisaient leurs besoins dans les bois. A un moment donné, il faut protéger ces concitoyens. Le chef d'entreprise faisait fructifier son entreprise avec des travailleurs non déclarés".

La réaction du maire de la commune, Philippe Plisson.