Faits divers – Justice

Goodyear : de la manif au tribunal

Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie lundi 17 février 2014 à 11:10

Les Goodyear manifestent devant le siège du fabricant de pneus à Rueil Malmaison ( ici le 12 février 2013)
Les Goodyear manifestent devant le siège du fabricant de pneus à Rueil Malmaison ( ici le 12 février 2013) © Radio France

Cet après-midi, le tribunal correctionnel de Nanterre doit juger quatre anciens salariés de Goodyear. Poursuivis pour "violences aggravées" sur des CRS, ils sont accusés d'avoir pris part à la manifestation qui avait mal tourné, l'an dernier, devant le siège de leur groupe. 25 personnes, dont 19 policiers, avaient été blessés.

Les Goodyear n'en ont pas fini avec la justice. Un mois après la fermeture de l'usine d'Amiens Nord, quatre ex-salariés doivent comparaître cet après-midi (13h30) devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Trois sont syndiqués à la CGT, le syndicat majoritaire, le quatrième à SUD Chimie.Tous doivent répondre de "violences aggravées" sur CRS.

25 blessés en tout Le 7 mars dernier, près de 500 ouvriers avaient manifesté à Rueil-Malmaison, devant le siège du groupe de pneus où se tenait une réunion du Comité central d'entreprise (CCE), sur le projet de fermeture de l'usine amiénoise, lorsque la situation avait dégénéré.Au total, six manifestants et 19 policiers avaient été blessés. Deux bus de salariés de l'usine d'Amiens Nord doivent faire le déplacement à Nanterre pour le procès.

Me Guillaume Demarcq défend le salarié poursuivi syndiqué SUD.

Goodyear salariés / BOB

Le face-à-face manifestants - CRS s'était vite envenimé. Bastien Deceuninck.

Goodyear salariés / PAP