Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gouzon : la stèle-hommage à Maryse Deberge volée ?

-
Par , France Bleu Creuse

Deux jours après son admission à l'Ehpad de Gouzon, la vieille dame s'était échappée. Elle avait été retrouvée morte dans le village de Lauradoueix. La stèle, récemment installée en son hommage, a disparu. La famille réagit.

La stèle
La stèle - ...

Le 14 novembre 2019, une femme de 72 ans était retrouvée morte dans un fossé, à Gouzon dans le hameau de Lauradoueix. Deux jours tôt, cette femme, Maryse Deberge, avait été admise à l’Ehpad de Gouzon. Elle s’était enfuie, déjouant la surveillance du personnel.

La stèle a disparu le lendemain de sa pose

Aujourd’hui, sa famille dénonce un possible acte de vandalisme. La stèle en granit, posée en sa mémoire tout près de l’endroit où on l’a trouvée, a disparu. "J'ai posé cette stèle le 9 juillet avec mon mari", raconte Aurélie Yoth, la petite-fille de Maryse Deberge, "et le 10 juillet au soir, elle avait disparu". Cette stèle en trois parties, dont la base est en granit, porte les traits d'identité de Maryse Deberge : son prénom, son nom, sa date de naissance, et la date de sa mort.

"On a vu que c'était débroussaillé autour, on s'est dit que l'Equipement l'avait déplacée, ou cassée par inadvertance, mais on s'est renseignés auprès de l'Equipement qui nous a certifié que ses équipes n'avaient rien à voir avec la disparition. On n'en sait pas plus, maintenant on suppose que quelqu'un l'a prise, déplacée ou détériorée. On aimerait savoir ce qui se passe."

"On bafoue sa mémoire. Pourquoi prendre une pierre ? C'est morbide !"

Après la découverte du corps de sa grand-mère, Aurélie Yoth dénonçait un "manque de surveillance" à l'intérieur de l'Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Plusieurs mois après, elle pointait la lenteur de la procédure judiciaire. Aujourd'hui, elle s'émeut de la disparition de la stèle. "On bafoue sa mémoire. Pourquoi prendre une pierre ? C'est morbide ! Je veux absolument des réponses, je ne lâcherai rien". La petite-fille de Maryse Deberge annonce qu’elle va déposer une plainte. Une première enquête est en cours pour déterminer d’éventuelles responsabilités dans la mort de la vieille dame.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess