Faits divers – Justice

Gradignan : les syndicats dénoncent le bon de sortie d'un détenu pour assister à un vernissage

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde vendredi 16 septembre 2016 à 16:31

Les syndicats dénoncent la décision du juge d’application des peines d'autoriser un détenu à sortir 4h30 en mobilisant énormément de moyens.
Les syndicats dénoncent la décision du juge d’application des peines d'autoriser un détenu à sortir 4h30 en mobilisant énormément de moyens. © Maxppp - Maxppp

En début de semaine, un détenu de la maison d'arrêt de Gradignan a obtenu du juge d'application des peines une permission pour assister à un vernissage d'exposition au musée d'Aquitaine. Mais sa sortie n'a finalement jamais eu lieu et l'homme est resté dans sa cellule.

Ce lundi, un détenu de la maison d'arrêt de Gradignan a bénéficié d'une autorisation de sortie exceptionnelle. Il aurait dû assister le lendemain au vernissage d'une oeuvre artistique qu'il a réalisé, au musée d'Aquitaine. Problème, il s'agit d'un prisonnier "DPS", autrement dit "Détenu Particulièrement Signalé", il a été condamné à plusieurs reprises pour trafic de stupéfiants, vol avec violence et évasion.

L'UFAP/UNSa, syndicat des surveillants de la maison d'arrêt de Gradignan détaille dans un comuniqué : "En plein plan vigipirate et compte tenu de la dangerosité du détenu concerné, l'UFAP/UNSa s'interroge sur la pertinence de cette décision, même si l'autorisation de 24h initialement accordée a été réduite à 4h30 par la chambre de l'application des peines, le temps du vernissage".

Malgré l'autorisation du juge, l'autorité judiciaire n'a finalement pas demandé à la police de mettre en place les moyens nécessaires pour que cette sortie puisse avoir lieu. L'homme est donc resté dans sa cellule et ne s'est pas rendu au vernissage.