Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grand-Charmont : un couple condamné pour avoir torturé un jeune de 18 ans

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le tribunal correctionnel de Montbéliard a condamné ce mardi un homme, sa compagne et le frère de cette dernière à 6 ans, 5 ans, et 3 ans de prison ferme pour avoir séquestré, et violemment agressé un jeune Montbéliardais de 18 ans à l'époque des faits. Le couple le suspectait d'agression sexuelle.

L'affaire, qui avait beaucoup ému dans le pays de Montbéliard, a été jugé devant le tribunal correctionnel de Montbéliard
L'affaire, qui avait beaucoup ému dans le pays de Montbéliard, a été jugé devant le tribunal correctionnel de Montbéliard © Radio France - Wassilla Guittoune

Un couple de Grand-Charmont a été condamné par le tribunal correctionnel de Montbéliard ce mardi à de la prison ferme pour avoir fait tomber un homme dans un guet-apens en mai 2018. Pendant plusieurs heures, avec l'aide du frère de la jeune femme, ils ont roué de coups la victime, l'ont scarifiée, brûlée, menacée, attachée à un arbre tout une nuit. La victime avait pu se sauver, et a erré nue dans la rue avant de trouver un habitant pour l'aider. 

Au sein du trio, le compagnon a été condamné à six ans de prison ferme, la femme à cinq ans de prison ferme et le petit frère de cette dernière a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis. Lors de l'audience, ils ont expliqué les raisons d'une telle brutalité : ils soupçonnaient le jeune homme d'avoir agressé sexuellement leur fille.

Au cœur du guet-apens, une suspicion d'attouchements sexuels

La fillette, avec ses gestes, raconte que "Tonton Fathi", un ami de la famille, s'est masturbé devant elle. Angélique, la mère, entre dans une "rage folle". "On va lui péter les deux jambes, il va partir du bois dans un mauvais état" écrit-elle dans un message Snapchat. Deux jours après ce message, le couple organise alors un barbecue et invite leur victime. 

"Deux, trois baffes" explique Gaël, le compagnon de la mère, "et c'est parti plus loin". "Je vais le découper en morceaux pour le donner aux cochons" va jusqu'à dire le tortionnaire à sa victime qui est déshabillée dans le bois à côté, rouée de coups avec un câble. Son corps est recouvert de vodka, pour être brûlé avec un briquet. 

Le couple a voulu rendre justice

Il s'avère que la plainte d'attouchements présumés dont aurait été victime la fillette a été classé sans suites. En plus des blessures physiques, le jeune homme victime du guet-apens, par ailleurs condamné pour agression sexuelle dans une autre affaire en 2019, souffre toujours aujourd'hui des blessures psychologiques

La mère a expliqué à l'audience qu'elle ne "voulait pas de ces violences", mais qu'une fois que la victime avait avoué s’être masturbée devant son enfant, "elle a pris un bâton pour le frapper de toute sa colère". La présidente du tribunal explique pouvoir "comprendre sa motivation, vous avez voulu protéger vos enfants, mais le bilan c'est que vous êtes en prison depuis 2 ans et qu'ils sont placés". "Vous ne pouvez pas faire justice par vous même" conclut-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess