Faits divers – Justice

Grand froid : les communes recensent les personnes fragiles

Par Aurélie Lagain, Philippe Paupert et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse mardi 17 janvier 2017 à 6:22

Personne âgée (illustration)
Personne âgée (illustration) © Maxppp - Marc Menou

Par cette vague de froid, la ville d'Aubignan (Vaucluse), comme la plupart des communes, recense les personnes fragilisées, pour prendre des nouvelles et vérifier que tout va bien.

Avec l'arrivée d'une vague de froid, les communes doivent recenser les personnes âgées fragiles isolées. C'est le même dispositif que lors de la canicule. Il permet d'éviter les drames et de ne pas laisser souffrir du froid - ou de la chaleur - les personnes les plus vulnérables.

C'est le cas à Aubignan depuis une semaine : la mairie et le centre communal d'action sociale ont rouvert le registre des personnes âgées, isolées ou handicapées... Avant l'arrivée du froid, la mairie veut savoir qui sont les personnes seules, quel est leur état de santé et quels sont leurs besoins.

C'est une loi votée après la canicule de 2003 qui impose ces registres pour prévenir les conséquences d'un événement exceptionnel : la chaleur, une inondation ou une vague de grand froid. Pour apporter rapidement conseils et assistance aux personnes les plus vulnérables, les mairies doivent tenir à jour toute l'année ce registre.

On peut s'inscrire soi même, le faire faire par un voisin, un ami, un médecin ou par un service d'aide qui intervient déjà chez des personnes âgées de 65 ans et plus, des personnes handicapées...

France Mirto, adjointe au maire d'Aubignan

Ensuite, la mairie organise dans le cadre du plan d'urgence départemental un contact régulier avec la personne isolée : un passage chaque jour de la police municipale ou une visite des travailleurs sociaux.