Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grand Nancy : une institutrice suspectée d'avoir violé ses filles, ses anciens écoliers interrogés

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

A Nancy, près de 120 écoliers vont être entendus par la justice dans les prochains jours. Ils ont en commun d'avoir eu pour institutrice à Tomblaine une femme suspectée d'avoir violé ses deux enfants de 5 et 7 ans.

La suspecte est professeure des écoles dans un établissement scolaire à Tomblaine.
La suspecte est professeure des écoles dans un établissement scolaire à Tomblaine. © Radio France - Philippe Paupert

118 écoliers vont être entendus par la brigade de protection sociale du commissariat de police de Nancy, dans les prochains jours. Leurs parents ont reçu une convocation ce vendredi 6 mars. 

Pour le moment, rien ne laisse envisager que l'accusée ait commis des actes sexuels sur ses écoliers. Le procureur de la République de Nancy, François Pérain, explique ce sont des auditions de "simple précaution, aucun élément ne laisse à penser que l'enseignante s'en soit prise à ses élèves".

L'enseignante écrouée en novembre dernier

L'enseignante, interpellée et placée en détention provisoire en novembre dernier, a été suspendue par le rectorat dès le début de l'enquête. En février 2019, après une tentative de suicide, la professeure des écoles s'est confiée à un interne aux urgences psychiatriques de Nancy. 

Elle lui avoue s'être filmée en train de commettre des actes sexuels sur ses deux filles de 5 et 7 ans, à la demande de son amant. Ce dernier et son mari ont eux aussi été placés en détention provisoire. L'amant reconnaît avoir visionné ces images pédopornographiques mais accuse l'époux d'avoir également abusé de ses filles

Le mari est mis en examen comme sa femme pour "viols et agressions sexuelles incestueux sur mineures de moins de 15 ans" et "corruption de mineurs", l'amant pour complicité. Le procureur de la République de Nancy a précisé que les deux fillettes ont été confiées au conseil départemental pour être placées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess