Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Ils revendent pour 600.000 euros de pièces automobiles volées : un trafic démantelé dans le Grand Ouest

Un réseau de vols et de recel de pièces automobiles a été démantelé en Loire Atlantique et en Vendée le 14 janvier. Les suspects, quatre Géorgiens et un Azerbaïdjanais, auraient volé et revendu pour 600.000 euros de pièces automobiles dans des garages et concessions du Grand Ouest.

Plusieurs pièces, volées à Quimper, ont été saisies lors des interpellations
Plusieurs pièces, volées à Quimper, ont été saisies lors des interpellations - Gendarmerie nationale

C'est un réseau bien rodé qui a été démantelé, la semaine dernière, par les enquêteurs de Loire-Atlantique et de Vendée. Ils ont interpellé six personnes, cinq d'entre elles ont été mises en examen pour vols et recel en bande organisée, blanchiment et participation à une association de malfaiteurs. 

Un trafic entre la France et la Géorgie

Le trafic, entre la France et la Géorgie, était réparti entre deux équipes. Dans la première, deux Géorgiens, qui tous les mois ou presque prenaient l'avion jusqu'à Nantes, où ils étaient hébergés chez des compatriotes. Pendant leurs séjours, à sept reprises, ils auraient commis des vols dans des garages et des concessions de l'ouest de la France.

Les deux hommes repartaient ensuite en Géorgie en voiture, avec une partie du butin, qu'ils revendaient là-bas. Une deuxième équipe, basée en Pays de la Loire, gardait l'autre partie de la marchandise, qu'elle se chargeait d'écouler à Nantes et dans sa région. 

Les vols duraient depuis mai dernier

C'est en fait la gendarmerie de Fontenay-le-Comte, en Vendée, qui a d'abord repéré les vols en mai 2019. La brigade de recherches constate une série de vols d'accessoires automobiles dans des concessions et des garagistes, dans plusieurs départements du Grand Ouest.

Au fil des mois, les vols se multiplient, et devant l'ampleur du trafic, la juridiction inter-régionale spécialisée de Rennes se saisit du dossier. Après plusieurs mois d'enquête, ils identifient 31 vols pour un montant dépassant les 600.000 euros.

Cinq personnes mises en examen

Mardi 14 janvier, une série d'interpellations à Nantes, Saint-Herblain et aux Sables d'Olonnes a permis d'arrêter les membres présumés de la bande. Les deux Géorgiens qui auraient commis les vols étaient connus de la justice et ont été placés en détention provisoire. Les trois autres hommes, deux Géorgiens et un Azerbaïdjanais, sont sous contrôle judiciaire en attendant leur procès. Une sixième personne, une femme française, a aussi été arrêtée mais elle a été remise en liberté vendredi à l'issue de sa garde à vue. 

Lors de ces arrestations, plusieurs pièces automobiles ont été retrouvées dans un fourgon qui servait de lieu de stockage. Elles auraient été dérobées récemment à Quimper.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu