Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grands excès de vitesse - Côte-d'Or : à bord de la Mégane RS des gendarmes du peloton autoroutier de Beaune

dimanche 27 novembre 2016 à 15:00 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Depuis le dimanche 20 novembre 2016, la loi permet aux forces de l'ordre une plus grande sévérité envers les "grands excès de vitesse". Ceux dépassant la vitesse autorisée de 50 kilomètres heures ou plus. Ces infractions sont en baisse depuis quelques années en Côte-d'Or, selon les gendarmes.

Les gendarmes patrouilles sur l'autoroute ce mardi 22 novembre 2016 à la recherche d'éventuels contrevenants
Les gendarmes patrouilles sur l'autoroute ce mardi 22 novembre 2016 à la recherche d'éventuels contrevenants © Radio France - Thomas Nougaillon

Beaune, France

Voilà une mesure passée complétement inaperçue... Et pourtant depuis ce dimanche 20 novembre 2016, la loi punie plus sévèrement ce que l'on appelle les "grands excès de vitesse". Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a en effet annoncé que ces véhicules peuvent à présent être immobilisés et placés en fourrière sur le champ. La mesure était jusqu'ici réservée aux récidivistes, elle est désormais possible dès la première infraction et concerne aussi bien, les conducteurs français que les étrangers.

L'an dernier en France, 19 mille conducteurs ont été verbalisés pour "grand excès de vitesse"

L'an dernier en France, 19 mille conducteurs ont été verbalisés pour "grand excès de vitesse". En Côte-d'Or, la tendance semble s'améliorer ces dernières années. Mais tout de même: 147 grands excès de vitesse ont été enregistrés en 2015 au parquet de Dijon contre 230 en 2014 et même 252 en 2013! Même constat du côté des gendarmes du peloton autoroutier de Beaune. Ils possèdent deux spécialistes, deux pilotes qui font la chasse aux grands excès de vitesse sur l'autoroute avec une Mégane RS. Pour eux cette loi va dans le bon sens.

L'adjudant-chef Michaël Meneghetti est l'un des deux pilotes de la Mégane RS des gendarmes - Radio France
L'adjudant-chef Michaël Meneghetti est l'un des deux pilotes de la Mégane RS des gendarmes © Radio France - Thomas Nougaillon
La Mégane RS des gendarmes, une voiture capable de rouler à 270 kilomètres heures! - Radio France
La Mégane RS des gendarmes, une voiture capable de rouler à 270 kilomètres heures! © Radio France - Thomas Nougaillon

Jean-Luc Petit commande l'escadron de sécurité routière de la gendarmerie de Côte-d'Or, il se souvient d'un cas précis qui aurait pu mal se terminer.

"Un conducteur sur l'autoroute a échappé à notre contrôle alors qu'il était en infraction de vitesse à plus de 270 kilomètres heures les gendarmes sur place n'ont pas pu l'interpeller en revanche le véhicule rapide d'intervention l'a intercepté (...) quand on voit le nombre d'accidents que ça génère on ne peut que cautionner (ce type de loi)"

-le commandant Jean-Luc Petit commandant de l'escadron de sécurité routière de la Côte-d'Or

Jean-Luc Petit commandant de l'EDSR, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de Côte-d'Or pointe du doigt les endroits où les automobilistes s'adonnent à la grande vitesse - Radio France
Jean-Luc Petit commandant de l'EDSR, l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de Côte-d'Or pointe du doigt les endroits où les automobilistes s'adonnent à la grande vitesse © Radio France - Thomas Nougaillon

Le commandant Jean-Luc Petit

L'adjudant-chef Michaël Meneghetti est l'un des deux pilotes de la Mégane RS, la petite bombe de la gendarmerie. Un bolide, stationné au peloton autoroutier de Beaune et utilisé depuis cinq ans pour faire la chasse aux grands excès de vitesse. Pour lui cette mesure est une bonne mesure.

"Souvent la loi permettait aux gens par le biais de la location de voitures, par exemple, d'éviter que le véhicule ne soit saisit, là je pense qu'on est sur quelque chose de très très dissuasif"

-L'adjudant-chef Michaël Meneghetti

En patrouille sur l'autoroute entre Beaune et Dijon - Radio France
En patrouille sur l'autoroute entre Beaune et Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Reportage

Les conducteurs en grands excès de vitesse risquent une amende de 1 500 euros, la perte de 6 points sur leur permis ou carrément la suspension du permis pendant 3 ans et donc à présent la confiscation de leur véhicule. Une deuxième mesure est entrée en vigueur dimanche dernier, elle concerne les conducteurs qui utilisent un faux permis. Délit désormais puni de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende. Jusqu'à présent ils risquaient 3 ans de prison et 45 000 euros d'amende. En 2015, 273 personnes sont mortes dans des accidents impliquant des conducteurs sans permis valide. Ces deux mesures font partie des onze propositions de sécurité routière de la loi de modernisation de la justice.