Faits divers – Justice

Greffiers en colère à Bordeaux : "Le rapport de force ne sera perçu que si nous bloquons les tribunaux"

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde mardi 29 avril 2014 à 17:09

Les greffes en colère se sont faits entendre au TGI de Bordeaux
Les greffes en colère se sont faits entendre au TGI de Bordeaux © Radio France - Xavier Ridon

C'est sous la pluie que 210 à 300 greffiers défilaient ce mardi en fin de matinée dans les rues de Bordeaux. Ils étaient 2.000 à Paris. Un personnel de greffes en colère contre le projet de Justice du XXIe siècle et qui a bloqué la tenue des procès du jour.

La pluie ne les a pas découragés. Au contraire, ils se disent sur-motivés. Le personnel de greffes manifestait partout en France et notamment à Bordeaux. Des greffes étaient venus d'Agen, ville où le mouvement a commencé. Ils dénoncent la réforme de la Justice du XXIe siècle qui ne donnerait que des surcharges de travail sans valorisation statutaire ni salariale. Les organisateurs revendiquent 300 manifestants quand la Préfecture en annonce 210.

"Les parents pauvres de cette réforme de la Justice du XXIe siècle, c'est nous !"

"Les parents pauvres de cette réforme de la Justice du XXIè siécle, c'est nous !"

La journée était dite "Justice morte". Les procès au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux n'ont pas pu avoir lieu.

Les greffes en colère se sont faits entendre au TGI de Bordeaux - Radio France
Les greffes en colère se sont faits entendre au TGI de Bordeaux © Radio France - Xavier Ridon

"Le rapport de force ne sera perçu que si nous bloquons les tribunaux"

Partager sur :