Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenade (Haute-Garonne) : la piste criminelle privilégiée après le décès d'une dame de 94 ans

vendredi 9 mars 2018 à 21:01 Par Stéphanie Mora et Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le corps sans vie d'une habitante de Grenade a été découvert vendredi matin. Elle vivait seule chez elle, aidée de ses voisins. Une enquête a été ouverte par le parquet pour "homicide volontaire".

Un important dispositif de gendarmerie a été déployé à Grenade
Un important dispositif de gendarmerie a été déployé à Grenade © Maxppp - Nathalie Saint Affre

Toulouse, France

Une dame de 94 ans a été retrouvée morte chez elle vendredi matin. C'est une voisine qui a donné l'alerte, inquiète de voir que les volets de la vieille dame sont restés fermés. Dès leur arrivée, les gendarmes constatent son décès et ils notent que la maison située en plein coeur du village a été fouillée. Il règne un certain désordre.  La piste criminelle est privilégiée. Toute la journée les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie ont inspecté les lieux.

L'émotion à Grenade 

La nouvelle a vite fait le tour de la commune et suscité l'émotion dans le voisinage : Simone, 94 ans, était connue de tous dans son quartier. 

"Elle vivait à Grenade depuis 1958. Elle n'avait pas de famille directe alors les voisins l'aidaient, l'entouraient. Un restaurant pas loin de chez elle lui servait des repas quelques fois. Il y avait de la solidarité. Alors là, dans Grenade, c'est vraiment un choc. Surtout que ce ne serait pas une mort naturelle, cela inquiète les gens." Jean-Paul Delmas, le maire de Grenade.

Une enquête pour homicide volontaire est ouverte et une autopsie doit être pratiquée lundi.