Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : de la prison ferme pour l'auteur de l'incendie des locaux d'une association d'aide aux femmes

-
Par , France Bleu Isère

Un homme de 35 ans a été condamné à quatre ans de prison ferme pour violences conjugales et la destruction par incendie des locaux, à Grenoble, de l'association Miléna venant en aide aux femmes victimes de violences. C'est là que son épouse s'était réfugiée après avoir porté plainte contre lui.

Le Palais de Justice de Grenoble
Le Palais de Justice de Grenoble © Radio France - Mélodie Viallet

Les faits remontent à décembre dernier. Quelques jours avant Noël, le 17 décembre 2019, un homme entre par effraction dans les locaux grenoblois de l'association Miléna, structure d'aide aux femmes victimes de violences conjugales. Après avoir reconnu les faits en garde à vue, il a été condamné, ce vendredi, à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Grenoble. Tout bascule cette nuit d'hiver. Après avoir fracturé la porte d'entrée de l'association, cet homme déclenche un feu à l'intérieur des locaux qui va vite tout détruire. Un acte rapidement considéré comme criminel par les autorités vu les nombreux départs de feu.

Son épouse y avait trouvé refuge

Son profil attire les soupçons puisqu'il avait indiqué son envie de passer à l'acte, peu de temps avant les faits. C'est auprès de cette association que sa compagne s'était réfugiée après avoir été la victime de nombreuses violences de sa part. L'homme a été interpellé en février dernier puis placé en garde à vue où il reconnaît les faits de dégradations et de violences, commis en récidive. Il a été placé en détention provisoire et jugé au tribunal correctionnel de Grenoble en comparution immédiate ce vendredi 27 mars. 

Il a été condamné à quatre ans de prison ferme plus un an avec sursis probatoire renforcé et interdiction de porter une arme soumise à autorisation pendant cinq ans. Déjà incarcéré, il reste donc derrière les barreaux.

L'activité continue pendant le confinement

Avec la mise en place d'un confinement généralisé en France, il y a des craintes sur la hausse des violences faites aux femmes. Si vous avez besoin d'aide, l'association poursuit son activité au téléphone pendant le confinement au : 04.76.40.50.10.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu