Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenoble : des perquisitions à la mairie, dans le cadre de l'enquête sur la fête des Tuiles

-
Par , France Bleu Isère

Des perquisitions ont eu lieu récemment à la mairie de Grenoble, dans le cadre de l'enquête, diligentée par le parquet de Valence, sur l'organisation de la fête des Tuiles. La Police Judiciaire de Grenoble a récupéré des documents concernant l'attribution de ce marché à l'association Fusées

Mairie de Grenoble a été le cadre de perquisitions, menées par la PJ
Mairie de Grenoble a été le cadre de perquisitions, menées par la PJ © Maxppp - Michel Thomas

Grenoble, France

Plusieurs perquisitions menées par la PJ de Grenoble ont eu lieu récemment à la mairie de Grenoble dans le cadre de l’enquête, menée par le parquet de Valence pour favoritisme, dans le dossier dit de la fête des Tuiles, portant sur les années 2015 et 2016. La chambre régionale des comptes avait, dans son rapport, publié en 2018, pointé quelques dysfonctionnements, notamment concernant la fête des tuiles, instaurée par le maire écologiste Eric Piolle, après son élection en 2014, et dont le marché aurait été attribué à l'un de ses proches, à la tête d'une association, baptisée Fusées. 

L'association Fusées dans le collimateur ?

Ce rapport avait été transmis ensuite par le parquet de Grenoble au parquet de Valence qui avait ouvert une enquête préliminaire. C'est donc dans ce cadre qu'ont eu lieu ces perquisitions, au cours desquelles des documents ont été saisis.

La mairie de Grenoble explique de son côté que comme elle l'a toujours fait, elle a transmis les documents qu'on lui demandait, en toute transparence. Mais elle parle d'instrumentalisation, car c'est Alain Carignon, l'ancien maire de Grenoble dans les années 80-90 et actuel candidat aux Municipales, qui a révélé cette information sur son site internet.

Une plainte contre X

D'autre part, toujours à la suite de ce rapport de la chambre régional des comptes, une plainte contre X avec constitution de partie civile a été déposée, devant la doyenne des juges d'instruction, en septembre dernier par Maitre Boulloud à la demande de deux grenobloises, pour abus de biens sociaux, favoritisme, faux et usage de faux.  Plainte qui porte sur l'organisation de la fête des Tuiles, mais aussi sur les conditions de l'achat en 2015 par la Ville du siège du Crédit Agricole. 

Là encore, pour l'entourage d'Eric Piolle, il s'agit d'une manœuvre politicienne d'Alain Carignon, qui se présente lui aussi aux Municipales, face à Eric Piolle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu