Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenoble : les habitants de la Villeneuve attaquent en justice France Télévisions

-
Par , France Bleu Isère

Les habitants de la Villeneuve à Grenoble attaquent en justice France Télévisions pour diffamation. C'est une première en France suite à la diffusion, en septembre 2013, dans Envoyé Spécial sur France 2, d'un reportage intitulé : "La Villeneuve, le rêve brisé". Le procès s'est tenu ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Le jugement a été mis en délibéré au 26 juin.

Envoyé Spécial du 26 septembre 2013, "La Villeneuve : un rêve brisé"
Envoyé Spécial du 26 septembre 2013, "La Villeneuve : un rêve brisé"

Après la diffusion en septembre dernier dans l'émission Envoyé Spécial sur France 2, d'un reportage intitulé : "La Villeneuve, le rêve brisé" , les habitants de ce quartier de Grenoble ont porté plainte pour diffamation contre le PDG de France Télévisions. Selon eux, le reportage ne montrait que des aspects négatifs du quartier, alors que des choses positives s'y passent. Pauline Damiano, la présidente de l'association de la Crique Sud, a passé son enfance à la Villeneuve. Elle est revenue y vivre avec sa famille et s'y sent bien. Le reportage de France 2 a été d'autant plus douloureux pour elle, qu'elle s'est sentie "insultée et maltraitée " par la journaliste qui a fait le documentaire.

procès villeneuve/ france 2/ son 1 pauline

Pour la présidente de l'association de la Crique Sud qui a porté l'affaire en justice, il ne s'agit pas d'idéaliser la Villeneuve, mais elle estime que le reportage a sappé tout le travail des associations qui oeuvrent au quotidien dans le quartier.

Les présentatrices d'Envoyé Spécial défendent le reportage

De son côté, l'avocat de France Télévisions s'est refusé à  tout commentaire. Pourtant, en septembre dernier, après la diffusion du reportage, les deux présentatrices d'Envoyé Spécial s'étaient exprimées sur France Bleu Isère, et avaient expliqué avoir fait "leur travail honnêtement ". Elles avaient défendu la journaliste qui avait tourné le sujet.

proces villeneuve/ france tele/ son guislaine chenut

Le CSA parle de "stigmatisation de l'ensemble du quartier"  

En novembre dernier,le CSA avait considéré que France 2 avait "manqué aux obligations déontologiques prévues à l’article 35 de son cahier des charges, la nécessité d’assurer la diversité des points de vue sur un sujet prêtant à controverse n’ayant pas été totalement respectée ". Le CSA déplorait en particulier que "seuls les aspects négatifs du quartier aient été mis en avant, stigmatisant l’ensemble du quartier de la Villeneuve ". Le jugement a été mis en délibéré au 26 juin.

Choix de la station

France Bleu