Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : un homme arrêté en plein tribunal après des menaces sur des magistrats

-
Par , France Bleu Isère

Agé de 44 ans, il a été arrêté ce jeudi soir dans une salle d'audience du Palais de justice de Grenoble. C'est le commissariat de Nanterre, en région parisienne, qui a donné l'alerte. Dans un courriel cet homme menaçait de mettre fin à ses jours et envisageait de s'en prendre à un ou des magistrats.

Image d'illustration
Image d'illustration © Radio France - Chloé Cenard

L'histoire commence à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine : un policier est informé par courriel qu'un homme de 44 ans projetterait de mettre fin à ses jours, et avant cela peut-être de tuer un ou des magistrats du tribunal de Grenoble. Aussitôt, le fonctionnaire cherche à localiser le téléphone portable du quadragénaire. 

Un policier de région parisienne donne l'alerte

A 15 heures, il borne au niveau de l’avenue Doyen Louis Weil à Grenoble, c'est-à-dire près du Palais de Justice. Le policier des Hauts-de-Seine appelle alors ses collègues de Grenoble pour leur donner l'immatriculation de la voiture de cet homme, il indique par ailleurs qu'il aurait pu prendre une chambre d'hôtel à proximité du Palais de Justice. 

Interpellé sans incident alors qu'il assistait à une audience

Le service de sécurité du tribunal est prévenu et l'homme en question est finalement retrouvé en salle 4 où il assiste à une audience menée par deux magistrats. Il est interpellé sans incident par des policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité) vers 19h45. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess