Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenoble : un homme de 43 ans gravement blessé par balles en pleine rue

dimanche 16 septembre 2018 à 9:42 Par Julien Morin, France Bleu Isère et France Bleu

Nouvel épisode de violences à Grenoble. Un homme âgé de 45 ans a été hospitalisé après s'être fait tiré dessus dans la nuit de samedi à dimanche. La scène s'est passée en plein centre-ville. Les raisons qui ont entraîné ces coups de feu sont encore inconnues.

Des traces de projection de sang étaient toujours visible dimanche matin sur la route, cours Berriat à Grenoble
Des traces de projection de sang étaient toujours visible dimanche matin sur la route, cours Berriat à Grenoble © Radio France - Xavier Demagny

Grenoble, France

Les secours sont intervenus à 2h du matin, dimanche, en plein centre-ville de Grenoble, cours Berriat. Un homme âgé de 43 ans a reçu plusieurs projectiles de balles dans la jambe, cinq selon les sapeur-pompiers qui l'ont pris en charge avec le SAMU. Son pronostic vital n'est pas engagé, il a été transporté en déchocage à l'hôpital Michallon.

La piste du règlement de compte envisagée 

Quand la police est arrivée sur place, un groupe d'individus a pris la fuite à pied. Une voiture pourrait les avoir attendu plus loin pour quitter les lieux. A ce stade de l'enquête, on ignore pourquoi cet homme a été pris pour cible. Interrogés, les policiers précise que la victime est connue de leurs services pour des délits "routiers" (excès de vitesse, conduite en état d'alcoolémie) mais rien sur d'éventuels trafics.