Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : une crèche fermée à cause des dealers

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le maire de Grenoble, Éric Piolle, est au centre d'une controverse politique sur la sécurité dans la ville. La crèche de l'Arlequin est fermée depuis le 5 janvier. Le personnel exerce son droit de retrait.

La police municipale doit-elle intervenir ?
La police municipale doit-elle intervenir ? -

Le 4 janvier, des dealers qui squattaient régulièrement le bâtiment de la crèche de l'Arlequin à Grenoble, avaient menacé le personnel. Dès le lendemain, ces salariées exerçaient leur droit de retrait. Et depuis la crèche est fermée. Les cinquante enfants et le personnel sont répartis dans les crèches aux alentours. La crèche restera fermée un certain temps, jusqu'à ce que la tension retombe, explique l'adjointe au maire, Chloé Pantel.

Les trois groupes d'opposition PS, LREM et LR dénoncent le renoncement des écologistes dans les quartiers populaires. Et ils se retrouvent, à cette occasion, pour réclamer un renforcement de la police municipale. 

Reportage de Gérard Fourgeaud

Dans un courrier adressé aux parents de la crèche, l'adjoint au maire Nicolas Kada, également vice président du CCAS a écrit : "Il nous semble crucial que l'animosité du groupe de personnes ayant commis des violences envers la crèche ne soit pas exacerbée". Des mots qui font bondir Alain Carignon, leader de l'opposition de droite qui réclame la démission de celui-ci. 

"Les délinquants délogent les enfants, délogent les parents"

Alain Carignon

Pour Chloé Pantel, adjointe au maire, chargé du secteur 6, celui de la Villeneuve, il ne faut pas polémiquer inutilement : "on ne sous-estime pas l'événement (...), on ne cédera jamais face aux dealers".

"Dès que la police aura fait son travail, nous reviendrons dans cette crèche"

Chloé Pantel, adjointe au maire, chargé de la Villeneuve

Olivier Noblecourt, leader de l'opposition de gauche est l'ancien président du CCAS jusqu'en 2014. A ce titre, il gérait donc les crèches. Cette affaire ne le surprend pas. Il dénonce le renoncement de la municipalité d'Éric Piolle : "ces problèmes ne sont pas nouveaux mais jamais nous n'avions eu une sorte de démission du pouvoir public depuis l'élection d'Éric Piolle".

Olivier Noblecourt, leader de l'opposition de gauche

Neuf jours après l'agression, la crèche reste fermée. Pourtant la police nationale assure que le trafic de drogue ne se fait plus à coté de la crèche, à la suite des passages répétés de la BST et des CRS. Et l'opposition de gauche de réclamer au maire de Grenoble de mettre des moyens supplémentaires dans le quartier.

Jean-Claude Borrel-Garin, contrôleur général de la police honoraire estime que la police municipale pourrait occuper le terrain. Cela pourrait entrer dans ses compétences si le maire le voulait. 

Jean-Claude Borrel-Garin, contrôleur général honoraire de la police

Choix de la station

À venir dansDanssecondess