Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grenoble : une fausse alerte à la bombe à cause d'un "projet artistique"

mercredi 25 juillet 2018 à 21:17 - Mis à jour le jeudi 26 juillet 2018 à 7:00 Par Camille Revel, France Bleu Isère et France Bleu

Un homme a provoqué un vent de panique ce mercredi soir place Félix-Poulat à Grenoble. Cagoulé, il se promenait avec une valise dont dépassaient des fils. Arrêté par les policiers, il assure qu'il menait une performance artistique.

Une fausse alerte a provoqué l'évacuation de la place Félix-Poulat mercredi soir à Grenoble (photo d'illustration)
Une fausse alerte a provoqué l'évacuation de la place Félix-Poulat mercredi soir à Grenoble (photo d'illustration) © Maxppp - Alexis Sciard

Grenoble, France

C'est un "projet artistique" que n'ont goûté ni les policiers, ni les passants. Un homme a été arrêté ce mercredi soir place Félix-Poulat, à Grenoble.  

Cagoule orange sur la tête, il tenait une caméra d’une main...

Impossible de ne pas le remarquer lorsqu'il est arrivé sur la place vers 19 heures, étant donné son accoutrement :  cagoule orange sur la tête, vêtu d'un imperméable, il tenait une caméra dans une main, et de l'autre, il tirait une valise dont dépassaient des fils.   

.... et tirait une valise dont dépassaient des fils de l’autre

La scène a paniqué les passants, la police a été prévenue. La place a alors été bouclée, un périmètre de sécurité mis en place pendant une heure environ, et le trafic des trams bloqué.   

Un "projet artistique" pour dénoncer les systèmes de vidéo-surveillance 

Rapidement arrêté, l'homme a assuré qu'il était artiste, et qu'à travers cette démarche, il voulait en fait dénoncer les systèmes de vidéo surveillance. Un "projet artistique" pas vraiment apprécié des policiers, qui l'ont conduit à l'hôtel de police - tout comme l'amie qui l'accompagnait.