Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Violences après la mort de deux jeunes du quartier Mistral, à Grenoble

Grenoble : près de 2000 personnes à une marche blanche après la mort de deux jeunes du quartier Mistral

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Trois jours après la mort de deux jeunes à scooter, poursuivis par la police à Grenoble (Isère), près de 2000 personnes ont pris part à une marche blanche en mémoire d'Adam et Fatih mercredi dès 16h30. Le cortège était très encadré par les forces de police, tenu à l'écart de la presse.

La marche silencieuse en hommage à Adam et Fatih, deux jeunes morts en scooter samedi soir dans la périphérie grenobloise
La marche silencieuse en hommage à Adam et Fatih, deux jeunes morts en scooter samedi soir dans la périphérie grenobloise © Radio France - Véronique Pueyo

Grenoble, France

Près de 2000 personnes ont pris part mercredi à une marche blanche en hommage à Adam, 17 ans, et Fatih, 19 ans, deux jeunes morts samedi soir sur un scooter après une course-poursuite avec la police. Le cortège encadré par les forces de police est parti dès 16h30 depuis le quartier Mistral. Le défilé doit se rendre jusqu'au lieu de l'accident. Les parents des deux victimes devraient y prendre la parole. 

Samedi dernier, les deux jeunes hommes se sont tués à scooter alors qu'ils étaient poursuivis par la police, un drame qui a très rapidement déclenché des nuits de violences dans le quartier Mistral.

Le déroulé de la marche silencieuse

17h50. Prise de parole des familles. Les proches des jeunes Adam, 17 ans, et Fatih, 19 ans, morts samedi soir à scooter lors d'une course poursuite avec la police, ont pris la parole. Les familles ont remercié les participants. La grand-mère d'Adam a remercié les personnes présentes à la marche blanche : "vous êtes fantastiques, c'est grâce à vous tous que la marche s'est bien déroulée. Dieu vous bénisse". 

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

17h40. Un moment de forte émotion. Les familles des victimes Adam et Fatih sont applaudies après un moment de recueillement sur les lieux de l'accident de scooter.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

17h30. La foule fait une haie d'honneur aux familles des deux victimes. Les proches d'Adam et Fatih se sont rendus sur les lieux de l'accident pour s'y recueillir.

   - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

17h15. Une partie du défilé est stoppé. Il est demandé à la foule de ne pas aller plus loin pour laisser les familles se recueillir sur les lieux du drame.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

17h00. Un cortège sous tensions. Les 2.000 personnes qui participent à la marche blanche ont le visage fermé, sans expression. Adultes, enfants, personnes âgées ont pour consigne de ne pas parler à la presse. Ceux-ci sont entourés par un service d'ordre. Tous avancent en silence. Certains portent un tee-shirt avec le visage d'Adam ou Fatih, les deux victimes. D'autres portent une rose à la main. Une participante au défilé rappelait en marchant que "la haine ne sert à rien". L'une des deux victimes, Adam a déjà inhumé mercredi après une cérémonie à la mosquée d’Échirolles. 

   - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

16h45. Toujours des questions en suspens. L'avocat de la famille Soli, Maître Giraud, "à partir du moment où les services de police souhaitent procéder à une interpellation (...), cette opération doit être stoppée lorsqu'elle fait encourir un risque aux usagers ou aux personnes concernées".

L'avocat de la famille Soli, Maître Giraud, "à partir du moment où les services de police souhaitent procéder à une interpellation (...), cette opération doit être stoppée lorsqu'elle fait encourir un risque aux usagers ou aux personnes concernées"

16h40. Les traces des dernières nuits de violences. La marche silencieuse passe près des carcasses de voitures brûlées lors des nuits de violences dans le quartier Mistral à Grenoble.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Puyeo

16h35. La famille des deux victimes  Adam et Fatih sont en tête du cortège silencieux. Quelques élus ont également pris part à la marche silencieuse depuis le quartier Mistral. 

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

16h30. Début du défilé en silence. Sur une banderole, on peut lire "Adam et Fatih, que justice soit faite". Il est aussi fait allusion à la mort de Zyed et Bouna, en région parisienne, le 27 octobre 2005.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

16h20. La famille d'Adam Soli appelle au calme. Adam Soli était le seul garçon d'une famille qui compte plusieurs filles qui ont bien réussi dans la vie. Il a été élevé par sa mère et son père. Ce dernier, Hassan Soli, a lancé un appel au calme la veille, "que les violences qu'on a connu ces dernières nuits ne se reproduisent plus pour la mémoire de son fils"

16h15. "Plus jamais ça". La marche silencieuse en hommage aux deux jeunes du quartier Mistral, morts samedi soir sur un scooter, n'a pas encore débuté à Grenoble. La presse a interdiction de poser des questions aux participants.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

16h00. La foule se rassemble. Avant la marche silencieuse dans le quartier Mistral à Grenoble, la presse est tenue à l'écart. Les familles iront seules se recueillir sur les lieux de l'accident.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo
  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu