Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Grenouilles de Grignols : la Sepanso se pourvoit en cassation

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Nouveau rebondissement dans l'affaire des grenouilles de Grignols, en Dordogne. L'association de protection de l'environnement la Sepanso compte se pourvoir en cassation ce vendredi 20 décembre après le rejet de sa demande par la cour d'appel de Bordeaux.

La Sepanso a besoin d'au moins 5.000 euros pour payer les frais de justice. Photo d'illustration
La Sepanso a besoin d'au moins 5.000 euros pour payer les frais de justice. Photo d'illustration © Radio France - Noémie Philippot

Grignol, Montpon-Ménestérol, France

L'affaire n'est pas terminée à Grignols, en Dordogne. L'association la Sepanso, déboutée ce mardi 17 décembre par la Cour d'appel de Bordeaux, compte se pourvoir en cassation. Pour se faire, l'association lance un appel aux dons pour récolter au moins 5.000 euros pour payer les frais d'avocats. 

La Sepanso a demandé à la justice d'ordonner le déplacement des grenouilles. La Cour d'appel de Bordeaux a estimé que la demande était recevable mais inutile. En effet, rien n'empêche une association ni les propriétaires de  déplacer eux-mêmes les grenouilles et de leur trouver un autre plan d'eau. La Cour d'appel souligne que rien ne remet en cause la décision de combler la mare. 

Un conflit qui dure en Dordogne

Depuis huit ans, Michel et Annie Pecheras sont en conflit avec leurs voisins à propos de leur mare dans leur jardin. Ils estiment que les grenouilles de la mare font trop de bruit. Après de nombreuses étapes judiciaires, les époux Pecheras ont été condamnés en 2016 à reboucher leur mare. 

Cependant, si le couple rebouche la mare, il risque une amende et une peine de prison selon le Code de l'environnement car certaines grenouilles de la mare appartiennent à des espèces protégées. Le couple refuse de reboucher la mare et doit de fait, depuis trois ans, payer une indemnité journalière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu