Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grève dans les déchetteries grenobloises : comment sortir de l’impasse ?

jeudi 4 octobre 2018 à 11:37 Par Léopold Strajnic, France Bleu Isère

Après dix jours de grève des agents des déchetteries à l'appel de la CGT, une nouvelle concertation est prévue ce vendredi 5 octobre pour tenter de sortir de la crise. Mercredi, la justice administrative a ordonné au syndicat de lever les blocages devant les déchetteries.

Le fonctionnement des déchetteries de l'agglomération grenobloise est perturbé depuis dix jours, début de la grève
Le fonctionnement des déchetteries de l'agglomération grenobloise est perturbé depuis dix jours, début de la grève -

Grenoble, France

L’ordonnance du juge des référés a donné raison à la Métro (Grenoble Alpes Métropole) jeudi 3 octobre en enjoignant la CGT et son secrétaire général de « libérer… l’accès aux équipements »… et « faute de libérer les lieux occupés, elle (la Métro, ndlr) pourra requérir le concours de la force publique pour procéder à leur expulsion »

Le vice-président de la Métro en charge des déchets Georges Oudjaoudi d’expliquer ce jeudi matin sur France Bleu Isère que les grévistes ne prendraient sans doute pas ce risque. 

Nouvelle concertation vendredi

Désormais, pour la Métro, l’objectif consiste bien à sortir de cette crise qui dure depuis dix jours. Du côté de la CGT, on n’en démord pas : « il faut qu’ils entendent nos revendications ». 

Les agents en grève dénoncent les conditions de travail, le management autoritaire, la mobilité sans préavis, et notamment le travail obligatoire le dimanche sans majoration salariale. Sur ce dernier point, la METRO affirme se conformer au droit. En résumé, la réunion de concertation prévue vendredi matin, s’annonce tendue

En attendant des perturbations sont à prévoir dans les 21 déchetteries de la métropole.