Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grève des agents de l'agglomération du Cotentin "le mouvement se poursuit et pourrait se durcir "

mercredi 28 novembre 2018 à 8:46 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Les agents de la Communauté d'Agglomération du Cotentin sont en grève depuis lundi 26 novembre 2018 à l'appel de trois syndicats, UNSA, FO et la CGT. 150 agents mobilisés sur plus d'un millier, notamment dans le secteur du ramassage des déchets.

Rachel Marie "on tire les gens vers le bas et on commence à supprimer des acquis "
Rachel Marie "on tire les gens vers le bas et on commence à supprimer des acquis " © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg, France

Les agents dénoncent une remise en cause de leurs acquis sociaux et des conditions de travail dégradés

Rachel Marie, représentant du syndicat Unsa Territoriaux, invité de France Bleu Cotentin ce mercredi 28 novembre 2018

Plus de trois heures de discussion mardi après-midi qui n'ont rien donné. Le mouvement continue donc pour le troisième jour consécutif

Où en sommes nous ? 

les discussions n'aboutissent pas parce que les élus n'ont pas de volonté de négocier pour arriver à un accord. Aujourd'hui face à la dégradation des conditions de travail, à la remise en cause des avantages acquis, le mouvement se poursuit et pourrait se durcir dans les jours qui viennent

Que craignez vous de perdre ? 

On aurait pensé quand l'agglomération a été créé qu'on trouve un accord pour permettre aux agents qui étaient en bas de l'échelle de grimper pour rejoindre ce qui se faisait de mieux sur l'agglomération. Au contraire, les élus ont décidé de faire l'inverse : on tire les gens vers le bas et on commence à supprimer des acquis : on retire deux jours de congés, la demi-journée pour donner son sang, des jours de décès, la journée déménagement. En tout les agents de l'ancienne CUC vont perdre plus de 6 jours de congés. Nous sommes d'accord pour uniformiser mais par le haut dans le cadre d'un calendrier précis

Au delà des acquis, la crainte d'une dégradation du service rendu

On craint une dégradation du service rendu en particulier au niveau de la collecte des déchets. Nous avons appris qu'à partir du 7 janvier il n'y aurait plus que 2 tournées sur Cherbourg en Cotentin et non plus 3 par semaines comme aujourd'hui, et il n'y aura plus de ramassage le samedi. Ça nous inquiète pour l'emploi, pour les usagers. On est en droit de rendre un service public de qualité, ce qui n'est pas le cas. Il y a une dégradation totale du service public rendu et derrière il y aura des suppressions d'emplois , des non remplacements pour les départs en retraite 

Qu'attendez-vous des élus de la CAC ?

Il n'est pas  question que les discussions soient reportées à 2019 comme ça nous a été proposé. Nous espérons enfin une véritable négociation pour arriver à un accord rapidement. Nous souhaitons en attendant un gel complet des décisions, notamment concernant l'organisation du service des collectes. Il faut que s'engage une négociation avec un calendrier, des objectifs précis, pour trouver un accord gagnant-gagnant