Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Grève des avocats : embouteillage en vue au tribunal d’Albi

-
Par , France Bleu Occitanie

Le tribunal d’Albi est totalement paralysé depuis deux semaines à cause de la grève du barreau. Les assises ont été reportées à 2021. Les audiences de correctionnelle commencent à être repoussées à septembre prochain. Les avocats se battent depuis des semaines contre la réforme des retraites.

Maître Jean-Baptiste Alary, bâtonnier du barreau d'Albi, déterminé dans une salle d'audience vide
Maître Jean-Baptiste Alary, bâtonnier du barreau d'Albi, déterminé dans une salle d'audience vide © Radio France - SM

Albi, France

Ce mardi, trois grosses affaires ont été renvoyées au tribunal correctionnel d’Albi. Un homme, suspecté de revente de drogue et qui attend depuis presque un an son procès, est retourné à la maison d’arrêt sans avoir été jugé. Lundi, 90 avocats venus des barreaux de Montauban, Rodez et Castres sont venus empêcher les Assises  de se tenir. Le procès, une affaire de viol, a été repoussé à 2021. Le nouveau bâtonnier, Maître Jean-Baptiste Alary, comprend les difficultés des plaignants dont les procès ne peuvent se tenir. Mais il fera aussi tout pour qu’aucune audience n'ait lieu dans le tribunal tarnais. "On est beaucoup plus écouté depuis qu’on bloque tout. Un jour par ci, un jour par-là, le ministère s’en fichait." Il va donc demander le renvoi pour toutes les affaires. Et il est également prêt à mettre en place la grève du zèle. 

Inquiétude des magistrats

Le procureur d’Albi Alain Berthomieu a du se prononcer sur les demandes de renvoi liées à la grève des avocats. Devant le tribunal il dit entendre le raisons du mouvement des avocats. Mais en ajoutant "Ceci étant dit, ces renvois sont pour moi un motif d’inquiétude." Et le magistrat à la tête du parquet a insisté. "Derrière ces renvois, derrière ce mouvement, il y a des gens. Des hommes et des femmes qui attendent en détention provisoire. Des prévenus nous ferons le reproche que la justice tarde trop." Le procureur s’est aussi fait le porte-parole des victimes en évoquant leur état psychique fragile.  

Mais ce qui tracasse le plus le parquet, c’est que la justice est déjà débordée. "Nous n’avons pas de solutions de remplacement. Nous n’avons pas la possibilité d’organiser de nouvelles audiences avant l’été." affirme le procureur. Certaines affaires ne seront donc pas audiencées avant septembre. Pour les assises aussi il y aura embouteillages. Et il poursuit à l’adresse des avocats : "Il faut une logique d’intérêt général.  Il faut retrouver une famille judiciaire".  

Les barreaux de Castres, Montauban et Rodez sont venus en renfort pour perturber les assises.  - Radio France
Les barreaux de Castres, Montauban et Rodez sont venus en renfort pour perturber les assises. © Radio France - SM

Conserver leur caisse autonome de retraites 

Très mobilisés depuis des mois, les avocats français ne veulent pas de la réforme des retraites. Ils refusent d'intégrer le système universel prévu dans cette réforme, et demandent à conserver leur caisse autonome et solidaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu