Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Grippe aviaire : vers un retour à la normale de la production de foie gras périgourdin

jeudi 1 novembre 2018 à 17:05 Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord

La filière gras va mieux en Dordogne trois ans après la première crise de grippe aviaire dans le milieu. Cette année, la production de foie gras devrait rattraper la production de 2015, avant la grippe aviaire.

2000 oies seront transformées à la ferme Andrévias, à Sorges.
2000 oies seront transformées à la ferme Andrévias, à Sorges. © Radio France - Caroline Pomès

Dordogne, France

En 2018, 2,2 millions de canards et oies devraient être transformés en Dordogne. C'est presque le niveau de 2015, avant la première grippe aviaire, qui atteignait les 2,7 millions de palmipèdes transformés. 

Trois ans après la crise qui a touché la filière du gras, le CIFOG, le comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras se veut rassurant. Après la deuxième vague de virus qui a touché les Landes, le Gers et les Pyrénées-Atlantiques, la production augmente de 49% par rapport à l'année dernière. 

La Dordogne a été épargnée l'année dernière. Mais les éleveurs ont souffert du manque de matière première. Certains n'arrivaient pas à s'approvisionner en oisons ou canetons. 

30 à 40 euros le kilo

Evidemment, le prix ne baissera pas cette année mais il n'augmentera pas, promet l'association Foie Gras du Périgord. Les éleveurs épongent notamment tous les investissements pour respecter les normes de biosécurité dans les élevages.

A Sorges, par exemple, Albin Meynard est en train de construire de nouveaux bâtiments 100% aux normes pour un coût de 130 000 euros. Cette année, il devrait avoir une bonne production. 2 000 oies seront transformées et son foie gras d'oie cru coûtera entre 60 et 70 euros le kilo. 

Les deux bâtiments verront le jour l'année prochaine.  - Radio France
Les deux bâtiments verront le jour l'année prochaine. © Radio France - Caroline Pomès

Pour le canard, comptez entre 35 et 40 euros le kilo, comme l'année dernière pour du foie cru et plus de 110 euros le kilo pour du transformé. 

Période à haut-risque

Mais l'association Foie Gras du Périgord avertit, la période à haut-risque commence avec le passage des oiseaux migrateurs. Du 15 novembre au 15 février, les autorités sanitaires demandent notamment aux éleveurs de contrôler le rythme de production pour limiter la propagation du virus s'il était signalé dans un élevage.   

Le CIFOG, invité ce vendredi de France Bleu Périgord

Ecoutez France Bleu Périgord, ce vendredi à 7h50, nous recevons Marie-Pierre Pé, directrice générale du CIFOG, le comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras.