Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grosse bagarre près du CHU Pellegrin à Bordeaux, 13 jeunes interpellés

-
Par , France Bleu Gironde

13 jeunes ont été placés en garde à vue, vendredi soir à Bordeaux, avant d'être libérés samedi matin. Tous ont été impliqués dans une très grosse bagarre, près du CHU Pellegrin de Bordeaux.

La bagarre s'est déroulée dans le quartier Saint-Augustin à Bordeaux.
La bagarre s'est déroulée dans le quartier Saint-Augustin à Bordeaux. - © Google street view

L'opération de police était impressionnante, ce vendredi, vers 18 heures, rue du Grand Maurian, à proximité de l'arrêt de tram CHU Pellegrin à Bordeaux. 12 équipages de police sont intervenus après une impressionnante bagarre. Deux jeunes de quinze ans ont d'abord été pris à partie par un groupe d'une quarantaine d'adolescents de quinze à dix-huit ans. Les deux jeunes ont été frappés,, l'un des deux a été roué de coups au point de perdre connaissance. Un léger traumatisme crânien lui a été diagnostiqué. 13 jeunes, ont été interpellés et placés en garde à vue pour la nuit. 

Tous ont été libérés ce samedi matin après avoir passé la nuit à l'hôtel de police. Aucune arme n'a été utilisée dans la bagarre même si certains témoins affirme que plusieurs jeunes étaient armés de couteaux de cuisine. Une enquête préliminaire a été ouverte pour déterminer les responsabilités de chacun. Les familles des deux jeunes pris à partie ont porté plainte mais n'ont pas pu identifier les agresseurs parmi les treize jeunes interpellés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess